top of page
  • Photo du rédacteurOlivier

Japon: Lac Biwa, 9 sites photo entre histoire et minimalisme

Dernière mise à jour : 29 déc. 2023

Le Lac Biwa est situé dans la préfecture de Shiga au Japon à environ 20 kilomètres de la ville de Kyoto. Il constitue le plus grand lac d'eau douce du Japon et joue un rôle crucial sur les plans écologique et culturel. Le Biwa, réputé pour sa beauté naturelle, sa biodiversité et son importance historique, est aussi un sujet d'inspiration pour de nombreux photographes depuis quelques années. Amateurs de poses longues, de minimalisme et d'histoire, à vos appareils.


Japon: Lac Biwa, 9 sites remarquables pour la photographie minimaliste

Tirages Fine Art © O. Robert


Assurément, les paysages lacustres du Biwa offrent aux photographes des sujets uniques et propres à la culture japonaise tels que des Torii ou des pavillons de temples. Mis à part ces éléments construits, les caractéristiques géographiques et environnementales ne sont pas vraiment différentes des lacs européens.


Après avoir passé de nombreuses années à photographier les rives du lac Biwa, j'ai pu constater, non sans étonnement, que ses paysages ne subissaient pas l'expansion territoriale et urbanistique que nos lacs européens doivent hélas supporter. Les actions entreprises par le gouvernement en matière de protection, mais également l'engagement des collectivités locales, permettent au Biwa de conserver des arrières-plans naturels très intéressants.


Néanmoins, même si le Biwa est magnifique en toutes saisons et en tous lieux, on peut aisément compter sur les doigts des mains les spots remarquables qu'il offre pour la photographie minimaliste. Et comme ils ne sont pas si nombreux que cela, les trouver est une autre histoire.


Aussi, afin de vous épargner de nombreux allers retours et des heures de recherche, voici la liste des 9 meilleurs spots que je recommande pour photographier le lac Biwa et ses environs tout en ayant l'assurance de réaliser de très bons clichés.

Mon matériel: GITZO Traveler. Le trépied carbone 5 sections ultra stable, compact et léger pour les voyages photo.

Mon matériel: GITZO Traveler. Le trépied carbone 5 sections ultra stable, compact et léger pour les voyages photo.


Introduction

Le lac Biwa s'est constitué il y a environ 4 millions d'années et est l'un des plus anciens lacs d'eau douce du monde. Son nom provient de la forme du lac qui ressemble à un instrument de musique traditionnel japonais, le Biwa.


Le lac s'étend sur une superficie d'environ 670 km². Il est divisé en deux parties principales: le Grand Lac (Ōmi) au nord et le Petit Lac (Kōmi) au sud. Ils proposent l'un et l'autre des sujets photographiques intéressants même si, de toute évidence, le Grand Lac est plus dégagé et propice à la photographie minimaliste.


Le Grand Lac a une profondeur d'environ 104 mètres. Le Petit Lac est, quant à lui, beaucoup moins profond. Enfin, sa longueur est de 65 km et sa largeur de 30 km. Pour en faire le tour, il vous faudra parcourir 240 km. Le lac Biwa partage avec son cousin franco-suisse, le lac Léman, des similitudes intéressantes. Leur superficie est approximativement similaire et leur géométrie est également semblable.


J'ai eu l'avantage et l'honneur de photographier le lac Léman depuis 1995. Et je suis le premier à reconnaître que ce lac bénéficie d'une situation géographique exceptionnelle et de rives propices à la photographie, particulièrement en poses longues.


Ceci étant, le lac Biwa offre 2 avantages majeurs pour les photographes à la recherche de paysages minimalistes. D’une part, et à l’inverse du lac Léman, les rives du lac Biwa ne sont pas (abusivement) semi-privatisées par les propriétaires riverains et d’autre part, le Biwa dispose au nord d’une zone humide protégée très intéressante, appelée le ‘Wetland’. Lire l'article complet sur l'histoire et les caractéristiques du lac Biwa.

 

Sommaire de cet article:





 
Japon: Lac Biwa, 9 sites remarquables pour la photographie minimaliste

Tirage Fine Art © O. Robert


Comment se rendre au lac Biwa

La ville de Otsu est le point de chute inévitable pour débuter votre périple autour du Biwa.

Vous avez 2 possibilités pour vous rendre à Otsu: soit par la route, soit par le train. Sachez qu’il vous faudra impérativement disposer d’un véhicule pour faire le tour du lac. Il n’y a aucune alternative possible et les distances sont importantes.


Si vous arrivez depuis Kyoto et que vous avez déjà un véhicule de location, se rendre à Otsu est très facile. La route est directe mais peut cependant prendre du temps en fonction de l’heure et du traffic. Il faut compter entre 15 et 20 km selon l’itinéraire que vous choisissez.


Vu les nombreux embouteillages entre ces 2 villes, je recommande fortement de se rendre à Otsu par le train depuis la gare de Kyoto. Le trajet ne dure que 25 minutes et permet d’éviter les aléas du traffic. Vous pourrez ensuite récupérer la voiture de location que vous aurez réservée avant votre arrivée au Japon. La société Orix que nous utilisons depuis plus de 10 ans maintenant se situe à 10 minutes à pieds de la gare Biwako-Hamaotsu de Otsu et pratique des tarifs très avantageux.


Une fois votre véhicule récupéré et les nombreuses formalités administratives complétées, je conseille de débuter votre trajet par la rive gauche du lac. C’est en effet sur cette rive que se situent les 2 spots majeurs que vous aurez certainement envie de voir en premier lieu. Il s'agit bien sûr du sanctuaire de Shirahige et son célèbre Torii sur l’eau et le temple Mangetsuji et son fameux pavillon flottant appelé Ukimido.

Mon matériel: URTH+. Les filtres ND haute définition avec verres japonais. Remarquables pour la photographie de paysages et les poses longues.

Mon matériel: URTH+. Les filtres ND haute définition avec verres japonais. Remarquables pour la photographie de paysages et les poses longues.

 

Quels sont les meilleurs spots pour photographier le lac Biwa


I. La Rive gauche du lac Biwa


1. Le pavillon Ukimido du temple Mangetsuji

Le temple de Mangetsuji est situé à environ 15 km de la ville d’Otsu, sur la rive gauche du lac. Comptez 30 minutes pour vous y rendre. En quittant la ville de Otsu par la rive gauche vous vous dirigez inévitablement vers le temple Mangetsuji.


Il a été rendu célèbre ces dernières années par les innombrables photos de son pavillon sur l’eau postées sur les réseaux sociaux. Si ce temple de petite taille est très intéressant à visiter, c’est paradoxalement depuis l’extérieur que son pavillon "flottant" est le plus spectaculaire.

Japon: Lac Biwa, 9 sites remarquables pour la photographie minimaliste

Tirage Fine Art © O. Robert


Pour se rendre à Mangetsuji et au pavillon Ukimido, il faudra quitter la route principale en prenant à droite en direction de Honkatata au carrefour Ogiguchi. Vous atteindrez alors un petit village où vous pourrez stationner votre véhicule sur un des parkings (gratuits).


Ne vous aventurez pas à garer votre voiture sur le bord de la route. Cette pratique courante en Europe est interdite au Japon. L’étroitesse des rues dans les agglomérations et villages ne permettent pas de stationner sans compromettre la sécurité des autres usagers. Et vous l’aurez constaté en arrivant au Japon, la sécurité des personnes et le respect des règles sont des conditions avec lesquelles les Japonais ne plaisantent pas.


Une fois le (petit) temple Mangetsuji visité, vous pourrez vous diriger à pieds vers le nord sur une centaine de mètres et prendre un petit sentier sur la droite (le long d’un canal). Il vous mènera vers le fameux point de vue sur le pavillon Ukimido. Ce lieu étant public, vous pourrez y rester autant de temps que vous le souhaitez. Lire l'article complet.

Mon matériel: MANFROTTO Pro Light Frontloader. Le sac à dos léger et pratique pour la photographie urbaine. Design, solidité et étanchéité.

Mon matériel: MANFROTTO Pro Light Frontloader. Le sac à dos léger et pratique pour la photographie urbaine. Design, solidité et étanchéité.

 

2. Le sanctuaire de Shirahige

Shirahige-jinja est situé sur la rive gauche du lac Biwa à environ 40 km de la ville d’Otsu. Comptez 50 minutes de trajet (par la rive gauche du lac). Ce sanctuaire a aussi été généreusement popularisé ces dernières années avec l’arrivée en masse de nombreux photographes avides d’exotisme et de symboles japonais.


Lorsque j’ai commencé à photographier ce sanctuaire il y a de nombreuses années, le Torii de Shirahige était alors quasiment inconnu, même des locaux. Il m’est arrivé de parler avec des habitants de la préfecture de Shiga qui ignoraient cet endroit. Lorsque j’ai exposé mes photographies du Biwa à Tokyo, certains visiteurs ont même confondu ce Torii avec celui de l’île de Miyajima (Itsukushima-jinja) près d’Hiroshima. Ce qui n’a vraiment rien avoir en termes de dimensions et d’architecture.

Japon: Lac Biwa, 9 sites remarquables pour la photographie minimaliste

Tirage Fine Art © O. Robert


Lorsque vous arrivez au sanctuaire de Shirahige, vous pouvez stationner votre voiture sur le parking (gratuit) situé à gauche directement dans l’enceinte du sanctuaire. Vous vous apercevez alors que la quiétude véhiculée par les photographies de ce Torii ne reflète pas du tout la réalité. En effet, afin de vous approcher de ce Torii, il est nécessaire de traverser la route principale en courant.


En fonction de l’heure, le traffic est très important à cet endroit. Le temple étant en plus situé dans un virage, la visibilité est quasi nulle, ce qui rend la situation très dangereuse. Paradoxalement, rien n’est entrepris pour permettre aux milliers de touristes qui se rendent chaque année à ce sanctuaire de traverser cette route en toute sécurité.


La situation est d'autant plus dangereuse que de nombreux photographes (dont moi) s'aventurent le long de la route avec leur trépied afin de varier les points de vue (photo de droite ci-dessous). Il n'existe aucun trottoir. Tout au plus, une bande herbeuse sépare la chaussée du muret qui longe le lac. Et être frôlé par des camions qui roulent à vive allure lorsque vous vous immergez dans un paysage aussi tranquille, a quelque chose de très perturbant.

Tirages Fine Art © O. Robert


Ensuite, il vous faudra composer avec le bruit infernal de cette route pendant toute votre cession photo. Et croyez-moi, c’est particulièrement dérangeant. Vous trouverez un escalier fait de larges marches qui vous permettra de poser votre trépied sans déranger la dizaine d’autres photographes qui comme vous aurons risqué leur vie en traversant la route pour saisir enfin ces instants magiques.


Bien que cet endroit soit de plus en plus surchargé de visiteurs, la plupart d'entre-eux ne restent pas longtemps. Néanmoins, il devient difficile de se positionner dans l'axe du Torii sans déranger plusieurs personnes. Aussi, je recommande fortement de s'y rendre tôt le matin ou de privilégier les jours de pluie. A ce moment-là, vous disposez du site pour vous seul.


N’hésitez pas à vous déplacer à gauche et à droite de ce traditionnel escalier. Même si, comme je disais plus haut, la route limite les possibilités, vous trouverez d’autres points de vue intéressants sur le Torii. Les vues latérales permettent de valoriser sa structure d'ancrage dans le lac faite de 4 piliers de renfort. Enfin, une visite en fin de journée pour admirer le coucher de soleil derrière le Torii est un spectacle à ne pas manquer.


Avant de partir, prenez aussi le temps de découvrir ce sanctuaire qui n’est pas seulement fait d’un Torii sur l’eau. Il présente d’autres avantages pour les photographes, sans parler de sa valeur culturelle. Lire l'article complet.

Mon matériel: PGYTECH Camera Clip. Marchez les mains libres avec l'appareil toujours disponible.

Mon matériel: PGYTECH Camera Clip. Marchez les mains libres avec l'appareil toujours disponible.

 

II. La rive droite du lac Biwa


3. Les structures de pêche

Vous pourrez fréquemment apercevoir des quantités infinies de jalons de bois ou de plastique fichés dans le lac. Ces structures permettent en fait de fixer les filets de pêche. Ils offrent un spectacle singulier et très prisé des photographes minimalistes. Bien que vous pouvez en apercevoir au lointain, il n’est pas pour autant facile de s’en approcher à une distance qui permette de les photographier sans recourir à des téléobjectifs.

Japon: Lac Biwa, 9 sites remarquables pour la photographie minimaliste

Tirage Fine Art © O. Robert


Cependant, plusieurs parkings et aires de repos existent le long de la rive droite. Il n'est pas trop difficile d'en trouver un d'où il est possible de photographier ces structures confortablement tout en stationnant sa voiture gratuitement.


Ces jalons de pêche sont toutefois déplacés au fil des saisons et des années. Aussi, il n’est pas possible ici de recommander un spot en particulier. Je cite donc ces structures pour mémoire car ils constituent un sujet de prédilection que tout photographe de paysages lacustres voudra saisir en images.


En vous arrêtant systématiquement sur chacun des parkings de la rive droite, vous tomberez inévitablement sur l'un ou l'autre de ces ensembles hétéroclites de piquets. J'ai constaté qu'ils étaient plus nombreux dans la partie nord du lac. Sans toutefois en faire une règle absolue, comme le montre la photo ci-dessous prise sur la rive gauche!

Japon: Lac Biwa, 9 sites remarquables pour la photographie minimaliste

Tirage Fine Art © O. Robert

 
Mon matériel: GITZO Mini Traveler. Le trépied carbone léger, pratique et compact. La qualité légendaire GITZO sans aucun compromis sur la stabilité.

Mon matériel: GITZO Mini Traveler. Le trépied carbone léger, pratique et compact. La qualité légendaire GITZO sans aucun compromis sur la stabilité.


4. Le temple Chomeiji

Situé à environ 35 km de la ville d’Otsu, il faut compter 50 minutes pour vous y rendre. Niché sur la colline de Omihachiman au coeur d'une forêt, le temple Chomeiji est d’une beauté remarquable.


Construit au 7ème siècle, il a été préservé et fidèlement reconstruit au fil des siècles. Chomeiji est l'un des plus anciens temples du Japon. Appartenant à la secte Shingon, la divinité représentée dans ce temple est Kannon. Lire mon article sur le bouddhisme Shingon.


Chomeiji se compose des bâtiments classiques présents dans la plupart des temples d’envergure mais également d’un sanctuaire Shinto un peu à l’écart. Il est aussi connu pour être le 31ème temple des 33 que compte le pèlerinage Saigoku Kannon. Il possède également une remarquable pagode à 3 niveaux contenant des reliques sacrées.

© O. Robert


Sa position au sommet de la colline et le relief escarpé vous invitent à gravir les 808 marches de l’escalier principal si vous décidez de respecter la coutume. Sinon, vous pouvez réduire un peu ce parcours en montant en voiture jusqu’au parking du temple qui se situe environ à la moitié des marches.


Le temple Chomeiji offre une très belle vue sur le lac Biwa. Une merveille à visiter absolument lors de votre passage dans la préfecture de Shiga. Lire l'article complet. 

Ma bibliothèque: Le Bouddhisme Japonais.

Ma bibliothèque: Le bouddhisme japonais.

 

5. Le château de Hikone

Situé à environ 65 km de la ville d’Otsu et en retrait du lac, il faut compter 1h30 pour s’y rendre en voiture par la route longeant le lac sur la rive droite. Ce château et plus spécifiquement ses jardins sont parmi les plus populaires du pays pour les cerisiers en fleurs.


Début avril, les visiteurs affluent de tout le pays par milliers pour admirer et photographier les cerisiers. Le site est en effet célèbre pour ses milliers de sakura en fleurs. Il offre en plus un écrin de choix pour les adeptes de l'Hanami. Un spectacle magnifique dans les jardins du château pour tous ceux qui apprécient cette célébration printanière japonaise.


Le château de Hikone est classé comme trésor national. Son histoire commence au début du XVIIe siècle, peu après la fin de la période Sengoku. C'est au cours de la période Edo qu'il a joué un rôle crucial dans l'histoire japonaise.


Après la restauration Meiji en 1868, le château de Hikone fut l'un des rares châteaux à être préservés, en grande partie grâce aux efforts du clan Ii, à l'origine de sa construction, et de la communauté locale.

Japon: Lac Biwa, 9 sites remarquables pour la photographie minimaliste

© O. Robert


Et si vous connaissez la série Shogun de James Clavell parue en 1980, le château de Hikone fut l’un des lieux majeurs pour le tournage de cette série culte. Vous reconnaîtrez sans aucune difficulté les allées de ce château mais également le petit lac et le jardin Genkyu-en en contre-bas du domaine.


Lac sur lequel les protagonistes de la série naviguaient ou encore sur la rive duquel le héros de la série enseignait l’histoire européenne à ses hôtes japonais en dessinant dans le sable. Moment d’émotion pour celles et ceux, qui comme moi, ont été fascinés par cette série.


Ce château n’est toutefois pas en lien direct avec le lac Biwa mais plutôt avec son histoire. Il reste un incontournable à visiter pour son potentiel photographique en toutes saisons. Lire l'article complet.

Bibliothèque: Japon | Shogun, James Clavell.

 

6. L’arbre de Maibara

Cet arbre bénéficie d’une situation exceptionnelle. Les pieds dans l’eau, il dispose d’un arrière plan intéressant sur le lac permettant de l’isoler sans peine dans vos cadrages. Sa forme et sa position à la limite de l’eau sont particulièrement attractives.


Malheureusement, vu sa localisation, il est particulièrement exposé aux vents violents de l’hiver. Ces dernières années, cet arbres a perdu quelques branches majeures et sa silhouette s’en trouve altérée. La violente tempête qui a sévi sur le Biwa en février 2017 a fortement endommagé sa silhouette. Il reste néanmoins un arbre intéressant qui mérite de s’arrêter un instant pour le contempler et le photographier si les conditions sont appropriées.

Tirages Fine Art © O. Robert


Vous le trouverez en prenant un petit chemin qui semble privé (mais qui ne l’est pas) juste après le pont sur la rivière Amano. Ce chemin mène en fait à un restaurant local. Attention, il est très facile de le manquer car on ne l’aperçoit qu’au dernier moment. Dans ce cas, vous n’aurez d’autre choix que de faire demi-tour, ce qui s’avère difficile au Japon sur ces routes à grand traffic. Lire l'article complet.

 

7. Le château de Nagahama

Situé à environ 75 km de la ville d’Otsu sur la rive droite du lac Biwa, ce château de petite taille est remarquablement préservé. Il est aussi un musée historique. A quelques dizaines de mètres du rivage, il dispose également d'un très beau jardin. Ce château est intéressant le soir ou la nuit pour la photographie.


Bien que sa structure actuelle soit une reconstruction, le château original, construit par Toyotomi Hideyoshi, a joué un rôle clé dans l'histoire du Japon féodal.

Japon: Lac Biwa, 9 sites remarquables pour la photographie minimaliste

Tirage Fine Art © O. Robert


Le parc qui entoure le château et qui s'étend jusqu'au lac est intéressant également. Ouvert jour et nuit sans restrictions, le chemin de promenade qui longe le lac est équipés de lanternes de pierre et de pins centenaires. Les vues sur le château depuis le parc, notamment au travers des branchages, sont nombreuses.


Si vous vous y rendez en hiver, vous pourrez aussi voir les structures de support des branches de pins appelées Yukizuri. Elles participent grandement à l’intérêt de la scène. Vous trouverez plusieurs hôtels à proximité du château, ce qui permet de s'y balader le soir et de prendre son temps pour le photographier. Lire l'article complet.

Japon: Lac Biwa, 9 sites remarquables pour la photographie minimaliste

Tirage Fine Art © O. Robert

 

8. Le Wetland

Située au nord du lac Biwa à 100 km de la ville d’Otsu sur la rive droite, cette zone humide d’intérêt écologique et ornithologique est remarquable. Tant pour la diversité de sa faune que pour les paysages qu’elle offre aux photographes. Si vous êtes amateur de photographies d’oiseaux, vous trouverez à cet endroit un lieu d’inspiration unique.


Vous pourrez aussi partager votre passion avec les dizaines de photographes locaux qui, chaque fin de journée, passent un temps important à repérer et photographier les oiseaux d’eau jusqu’au coucher de soleil. L'occasion d'améliorer un peu ses connaissances de la langue japonaise.

Japon: Lac Biwa, 9 sites remarquables pour la photographie minimaliste

Tirage Fine Art © O. Robert


Si, en revanche, vous rechercher des paysages naturels insolites, vous êtes également au bon endroit. Le Wetland dispose d’un nombre important d’îlots naturellement plantés d’arbres affleurant la surface de l’eau. Ce spectacle curieux offrent d’impressionnants résultats en images.


En hiver, vous apprécierez davantage la qualité graphique de ces îlots perdus au milieu de l’eau. Et si vous avez la chance de visiter le lac Biwa un jour de neige, vous profiterez alors des branches givrées de ces arbres au milieu de l’eau.

Tirages Fine Art © O. Robert


Attention toutefois, cette zone humide est protégée et classée parmi les sites Ramsar depuis 1993. Dès lors, il est impossible de s’y aventurer pour s’approcher de la rive ou de la surface de l’eau. Vous trouverez cependant à l’un ou l’autre endroit des sentiers balisés qui permettent de se balader et de s’approcher un peu plus de l’eau. Ils n’offrent pas des points de vues photos plus intéressants pour autant.

Japon: Lac Biwa, 9 sites remarquables pour la photographie minimaliste

Tirage Fine Art © O. Robert


C’est donc depuis le trottoir qui longe la route principale que vous devrez observer ce spectacle. Et finalement, c’est bien depuis cet endroit que vous pourrez réaliser vos meilleures images. L’inspiration sera est au rendez-vous! Le trottoir est en surélévation importante par rapport au niveau de l’eau.


Ceci permet de voir par-dessus la ripisylve et la végétation abondamment présente au bord de l’eau et sur une distance importante.


Prévoyez le téléobjectif ou le zoom. Vous n’aurez pas d’autres choix, compte-tenu de la distance qui séparent ces îlots de la rive. Vous ferez d’ailleurs face à l’île de Chikubu-Shima.


Pour visiter cet endroit, je conseille de stationner votre voiture sur le parking de la station service Kohoku Mizutori à Nagahama et de poursuivre à pieds vers le nord ou en redescendant un peu vers le sud du lac en longeant la rive depuis le trottoir. Cette région du lac est souvent très humide et pluvieuse. Ce qui offre naturellement des conditions optimales pour la photographie minimaliste, notamment en hiver. Lire l'article complet.

Mon équipement: FERRINO Trekker Rain Cape. La protection 100% étanche, confortable et avec ouverture frontale. Recouvrement parfait du sac à dos. Idéale en hiver.

Mon équipement: FERRINO Trekker Rain Cape. La protection 100% étanche, confortable et avec ouverture frontale. Recouvrement parfait du sac à dos. Idéale en hiver.

 

9. Le lac Yogo

Situé au nord du lac Biwa à 100 km de la ville d’Otsu et à seulement 15 km du Wetland, le lac Yogo est une autre perle de la région. Prévoyez 1h30 pour vous y rendre depuis Otsu par l’autoroute (payante). Si vous avez le temps et si les conditions météo sont optimales (neige par exemple), n’hésitez pas à y faire un saut. Surtout si vous êtes déjà à la hauteur du Wetland du lac Biwa qui n'est pas vraiment très loin. Ce lac de petite dimension offre quelques points de vue intéressants et une ambiance reposante.

Tirages Fine Art © O. Robert


En partie entouré par les montagnes, vous pouvez aisément faire le tour du lac Yogo à pied par la seule route qui longe ses rives. Cette route est assez étroite et le croisement de véhicules est difficile en cas de neige abondante. Ceci dit, je me suis toujours retrouvé assez seul sur les rive du Yogo en plein hiver. Ce n'est clairement pas un lieu fréquenté par les locaux et encore moins par les touristes. Ce qui est bien appréciable.


Malgré sa proximité avec le Biwa, ce lac bénéficie de conditions hivernales plus extrêmes et propices à la photographie minimaliste. Certaines précautions sont donc d'usage. Lire l'article complet.

 
Luminar Neo: La puissance de l'intelligence artificielle pour la production d'images commerciales spectaculaires.

Luminar Neo: La puissance de l'intelligence artificielle pour la production d'images commerciales spectaculaires.


Où séjourner autour du lac Biwa

Si vous avez prévu de rester plusieurs jours pour profiter pleinement des opportunités qu’offre le lac Biwa, il faudra choisir votre hôtel en fonction de votre planning. Deux jours sont suffisants pour arpenter les rives du Biwa en prenant son temps pour photographier les principaux spots mais je recommande fortement de prévoir plutôt 3 journées complètes. Ce qui vous permettra de visiter également des sites remarquables tels que les châteaux et temples décrits ci-dessus.


Je suggère deux hôtels très différents en fonction de vos attentes et de votre budget. Pour y avoir séjourné à plusieurs reprises, ils offrent tous les deux des avantages, notamment en termes de localisation.


Option 1

Vous pouvez donc opter pour l’hôtel Lake Biwa Otsu Prince Hotel situé directement sur les rives du lac à Otsu. Cet hôtel moderne se compose d’une tour gigantesque qui offre une vue spectaculaire sur le lac et le pont Biwakoohashi (demandez une chambre dans les étages élevés). Vous y trouverez plusieurs restaurants traditionnels mais pourrez également vous rendre à pieds en ville où le choix des restaurants est quasi infini.


Cet hôtel est parfaitement situé si vous décidez de consacrer une journée de photographie sur chaque rive en revenant le soir à Otsu. Et vous pourrez même y reconnaître l'une de mes photographies du Biwa accrochée au mur de la boutique. En effet, l'hôtel m'a fait le grand honneur d'acquérir ce tirage en 2017.

Ma bibliothèque: Japanese Inns and Hot Springs (Edition en anglais seulement).

Ma bibliothèque: Japanese Inns and Hot Springs (Edition en anglais seulement).


Option 2

L’autre alternative que je recommande est l’hôtel Biwako Hanakaido. Cet hôtel est un Onsen traditionnel. Rénové en 2019, l'établissement offre des chambres de style japonais uniquement. Vous pouvez aussi vous détendre dans le Onsen et profitez de ces instants magiques que seul le Japon peut offrir avant de déguster un exceptionnel repas traditionnel.


D’un point de vue pratique, l’hôtel Biwako Hanakaido a l'avantage d’être situé à quelques kilomètres du temple Mangetsuji. Vous pouvez ainsi vous y rendre assez facilement à la première heure du matin ou encore y retourner le soir après le dîner (les repas du soir se prennent très tôt dans les Hôtels Onsen).


Enfin, il est possible que vous préfériez séjourner sur la rive droite afin d’éviter des allers retours vers Otsu. Vous pouvez par ailleurs passer d’une rive à l’autre en empruntant le pont Biwakoohashi (payant). Dans ce cas, il est prudent de réserver un hôtel vers Nagahama. Vous êtes ainsi plus près du Wetland pour vous y rendre au petit matin.


Depuis là, vous pouvez visiter tranquillement les châteaux et les temples mentionnés dans cet article. Et vous pouvez même faire un saut au lac Yogo. Il existe un hôtel de qualité à quelques pas du château de Nagahama, le Green Hôtel. Idéal pour photographier le château de nuit sans vous inquiéter du retour puisqu'il est juste en face.

Mon matériel: GITZO Adventury. Le sac à dos ultime pour les voyages et la randonnée photo. Confort, étanchéité et légèreté. La qualité GITZO sans compromis.

Mon matériel: GITZO Adventury. Le sac à dos ultime pour les voyages et la randonnée photo. Confort, étanchéité et légèreté. La qualité GITZO sans compromis.


Le mot de la fin

Cette sélection de sites n’a pas la prétention d’être exhaustive. C’est avant tout un regard personnel sur le lac Biwa issu de nombreuses visites. A chacun de s’approprier les rives de ce magnifique lac au travers de son objectif et découvrir d'autres recoins cachés.


Pour ma part, ces 9 sites ont toujours été fascinants à photographier ou à visiter, quelques soient les saisons. Ils constituent sans aucun doute les emblèmes de la région lacustre et après plusieurs années de prospection, je n'ai pas, pour le moment, trouvé d'autres lieux dignes du même intérêt photographique.

 

Comments


bottom of page