top of page
  • Photo du rédacteurOlivier

Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

Dernière mise à jour : 13 févr.

La région San-in, située sur la côte de la mer du Japon, est une terre de contrastes et de merveilles naturelles, où le temps semble s'être arrêté. Cette région, riche en culture et en histoire, est célèbre pour ses paysages côtiers, ses jardins traditionnels, ses temples et ses sanctuaires anciens. Ce qui fait d'elle une destination de choix pour la photographie au Japon.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

Tirage Fine Art © O. Robert


San-in est en effet un terrain extraordinaire pour les photographes qui cherchent à explorer les aspects moins connus du Japon. On y vit des moments de tranquillité loin de l'agitation des métropoles, et une immersion profonds dans la culture japonaise à travers ses festivals, ses arts et son artisanat traditionnels.


Qu'est-ce que la région San-in

Située sur la façade nord-ouest de l’île d’Honshu, côté Mer du Japon au nord d’Hiroshima, la région des San-in signifie littéralement “A l’ombre des montagnes”. Cette région est peu connue des touristes étrangers tant sa situation géographique est particulière.


L’isolement du reste du pays que lui impose le massif montagneux Shugoku la sépare des villes de Kobe, Okayama et d’Hiroshima. Depuis quelques années seulement, la région San-in s’est ouverte au tourisme et quelques étrangers s’y aventurent pour découvrir d’autres aspects de la culture japonaise.


Cet isolement lui a aussi permis de conserver l’authenticité de son caractère plus sauvage et de préserver ses côtes exceptionnelles d’une urbanisation galopante. La région San-in s’étend sur les préfectures de Shimane et Tottori. Tout au long de ses côtes, elle offre des particularités géologiques fascinantes telles que la côte Uradome, ses lacs et ses paysages parfaitement préservés.


San-in est sans conteste une région exceptionnelle pour tous les photographes à la recherche de lieux sauvages et uniques. Ayant été ignorée du tourisme national et international pendant des décennies, il existe assez peu de photographies de la région.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

Tirage Fine Art © O. Robert


La ville de Matsue est une des plus grandes villes de cette région après Tottori. Très intéressante, elle est un passage obligatoire pour toute personne qui visite la région. Son château, son histoire, ses rues et commerces, sont autant de raisons qui motivent un séjour sur place.


Prévoyez donc de rester dans la région quelques jours car l’inspiration pour vos photographies est garantie. Elle possède également l'un des plus beaux jardins que j'ai pu voir et photographier de tout le Japon, le Jardin Yushi-en.


De plus, en tant qu’étranger, vous pourrez bénéficier d’un rabais substantiel de 50% sur le prix des entrées de nombreux sites de la préfecture de Shimane. Cette préfecture a été classée pendant des années comme la dernière destination touristique pour les étrangers vu son éloignement. C’est bien regrettable car les découvertes et les lieux sensationnels sont très nombreux.


Tout est mis en oeuvre par le gouvernement local et les commerçants pour séduire une nouvelle clientèle de touristes. Dès lors, vous ne rencontrerez jamais un accueil aussi chaleureux ailleurs au Japon.


Voici ci-dessous une liste personnelles des meilleurs spots à photographier dans la région San-in.


Matériel: NISI Filter Kit. Filtres circulaires ND haute définition, traités anti-pluie. La marque de référence pour les poses longues. Livrés avec sac de transport.

Matériel: NISI Filter Kit. Filtres circulaires ND haute définition, traités anti-pluie. La marque de référence pour les poses longues. Livrés avec sac de transport.


 

Sommaire de l’article:






 
Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

Tirage Fine Art © O. Robert


Comment se rendre dans la région San-in

Si vous partez de Tokyo, vous pourrez prendre un vol directement pout les villes de Tottori ou Matsue. Sinon, ce sera le train car aucun autre aéroport national ne dessert ces villes.


Le plus simple est donc de se rendre à Tottori par le train Super Hakuto Exress depuis Kyoto ou Osaka. Le trajet dure environ 3h depuis Kyoto. Le billet de train pour Tottori depuis Kyoto coûte environs 8.000¥ (sans réservation). Vous pourrez même profiter de la wifi gratuite à bord.


Une fois arrivé à Tottori, il faudra impérativement louer un véhicule. Il est impossible de visiter la région sans voiture. Les côtes et les spots photographiques ne sont pas du tout desservis par les transports publics hormis la ligne de train Sanin Main Line qui dessert les villages mais qui n’est d’aucune utilité pour visiter les côtes.


Tottori se situe dans la partie haute de la région qui nous intéresse pour la photo. Vous devrez choisir votre première destination, soit en remontant vers le nord en direction de la côte Uradome ou descendre vers le sud en direction de Matsue. Je vous conseille de débuter par la côte Uradome. C’est certainement le lieu qui offre le plus de particularités géologiques à photographier.

 
Mon matériel: GITZO Mountaineer S3. Le trépied carbone ultra-stable et léger. La référence ultime pour la photographie de paysages et les poses longues. Un investissement pour la vie.

Mon matériel: GITZO Mountaineer S3 et rotule S3. Le trépied carbone ultra-stable et léger. La référence ultime pour la photographie de paysages et les poses longues. Un investissement pour la vie.


Préfecture de Tottori

1. La Côte Uradome

Située à Iwami, à environ 20 km de la ville de Tottori (30 minutes en voiture), la côte Uradome s’étend sur une distance de 15 km de l’observatoire Kugami Misaki jusqu’à Shichiyama. Elle fait partie du San-in Kaigan UNESCO Global Geopark, tout comme la dune de sable de Tottori (voir plus bas).


La Côte Uradome est particulièrement connue pour ses formations rocheuses spectaculaires, ses plages pittoresques et ses eaux cristallines. Elle est reconnue pour sa beauté naturelle et ses paysages géologiques uniques.


La Côte Uradome est également célèbre pour ses plages de sable blanc et ses points de vue panoramiques. Elle attire les photographes et les amoureux de la nature qui cherchent à capturer sa beauté tranquille et intemporelle. En plus de sa beauté naturelle, la région est riche en culture et en histoire, avec des villages de pêcheurs traditionnels et des sites historiques à proximité.


Cette magnifique côte sauvage est devenue un lieu touristique important pour la région depuis quelques années. Et pour cause, ses formations rocheuses significatives et sa végétation séculaire sont fascinantes en photographie. Lire mon article sur la Côte Uradome.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

Tirage Fine Art © O. Robert


2. La dune de sable de Tottori

Autre particularité géologique étonnante de la région, cette immense dune de sable couvre une superficie de 30 km2 et s’étend sur plus de 15 km le long de la côte. La hauteur de la dune atteint 50 mètres. Il n’est pas rare qu’elle soit recouverte de neige en hiver, ce qui la rend encore plus mystérieuse. Elles attirent plus de 2 millions de visiteurs chaque année.


Assurément, vous ne serez pas seul et les photographies de paysages sont assez difficiles. Toutefois, selon la saison et le climat, vous aurez peut-être la chance de ne pas y croiser trop de touristes. Dans ces conditions, vous pourrez pleinement profiter de ce spectacle en ayant le sentiment de vous baladant sur une autre planète.


La dune de Tottori est située à environs 20 minutes en voiture du centre ville. Vous pourrez y pratiquer des activités sportives (VTT, parapente, surf des sables,…), vous promener à dos de chameau ou encore prendre un télésiège pour vous rendre à l’observatoire de Sakyu. Une particularité géologique qui vaut le détour même si ce ne sera probablement pas le spot où vous réaliserez les plus belles photos de votre séjour.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


Mon matériel: MANFROTTO Pro Light Frontloader. Le sac à dos léger et pratique pour la photographie urbaine. Design, solidité et étanchéité.

Mon matériel: MANFROTTO Pro Light Frontloader. Le sac à dos léger et pratique pour la photographie urbaine. Design, solidité et étanchéité.


3. Le Lac Togo

Ce petit lac ne présente pas beaucoup de sujets intéressants en photographie. Cependant, vous pourrez y voir quelques structures de pêche conservées par le gouvernement local comme témoin du passé. Appelées Tanajibu, ces structures se retrouvent souvent le long des rives des lacs ou des côtes, comme par exemple sur la mer d’Ariake à Kyushu. Lire mon article sur les Tanajibu.


Ces cabanons flanqués de filets de pêches escamotables sont des sujets parfait en poses longues. Rattachés à la rive, ils n’offrent cependant pas beaucoup de dégagement et le contexte des rives est très urbanisé. La réussite de vos images dépendra donc du temps. Un jour de pluie ou de brume sera idéal.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

Tirage Fine Art © O. Robert

 

Préfecture de Shimane

4. Le Château de Matsue

La ville de Matsue se trouve à 120 km de Tottori (env. 1h50 en voiture). Cette très belle petite ville mérite de s’y arrêter un ou deux jours. Elle se trouve entre les lacs Nakaumi et Shinji.


Le château de Matsue est une autre merveille locale. Son architecture, ses proportions et sa position dans le paysage en font un élément de choix pour la photographie. Eclairé le soir, il est particulièrement élégant au milieu d’un végétation très sombre.


Le Château de Matsue est également connu sous le nom de "Château du Pluvier" (Chidori-jo) ou encore le "Château du Pin" (Matsue-jo). Il est l'un des douze châteaux japonais dont la tour principale (Tenshu) a survécu depuis l'époque d'Edo jusqu'à aujourd'hui, ce qui en fait un précieux patrimoine culturel et historique.


Le Château a été construit entre 1607 et 1611 sous l'ordre de Horio Yoshiharu, le premier daimyo (seigneur féodal) du domaine de Matsue. Après la mort de Yoshiharu, son fils Tadaharu lui succède, mais la lignée des Horio s'éteint peu après. Le château passe ensuite sous le contrôle de divers daimyos au cours de l'histoire, notamment les familles Kyogoku et Matsudaira, une branche du clan Tokugawa.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

Tirage Fine Art © O. Robert


Plusieurs festivals ou événements se déroulent dans l'enceinte du château au cours de l'année. Voici ceux qui m'ont le plus impressionné.


Le Festival Horan-enya (tous les 10 ans): C'est l'un des trois plus grands festivals en bateau du Japon, se déroulant à Matsue. Bien qu'il ne se tienne pas annuellement, c'est un événement spectaculaire à ne pas manquer si votre visite coïncide.


Le Festival de Matsue Suitoro (septembre): Pendant ce festival, des lanternes et éclairages artistiques sont placées autour du château et sur les douves, créant une atmosphère féerique. C'est une occasion unique de voir le château illuminé la nuit.


Topaz Photo AI: Tirez le meilleur de vos photos grâce à l'intelligence artificielle. Augmentation de la résolution et suppression du bruit. Logiciel autonome et plugins Photoshop ou Lightroom. Essayez-le gratuitement ici.

Topaz Photo AI: Tirez le meilleur de vos photos grâce à l'intelligence artificielle. Augmentation de la résolution et suppression du bruit. Logiciel autonome et plugins Photoshop ou Lightroom. Essayez-le gratuitement ici.


Le Festival de Matsue Shimane (octobre): Ce festival célèbre la culture locale avec des défilés, de la musique et des danses traditionnelles. C'est une excellente occasion de découvrir les traditions locales.


Durant ce mois d’octobre, les jardins du Château de Matsue accueillent le festival des lanternes. De quoi passer une très agréable soirée à l’extérieur en admirant la lumière féérique qui se dégagent de cette multitude de lanternes peintes par les enfants. Et pour les amateurs de tennis, Matsue est aussi la ville d’origine du joueur Kei Nishikori.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


5. La Maison de Thé Meimei-an

Située au sommet d’une petite colline dans la ville de Matsue, cette maison de thé est un autre joyau de votre périple dans la région San-in. Véritable havre de paix, elle dispose en plus d’un remarquable jardin contemplatif que vous pourrez admirer depuis l’intérieur en dégustant un thé Matcha assis sur les traditionnels tatamis.


La maison de thé Meimei-an est un joyau de l'art traditionnel japonais et un lieu emblématique de la culture de la cérémonie du thé. Cette maison de thé, également connue sous le nom de "Salon du Lotus Clair", incarne l'élégance et la sérénité qui caractérisent la culture japonaise depuis des siècles. Lire mon article sur la Maison Meimei-an.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


6. Le Lac Nakaumi

Ce petit lac offre peu de sujets à photographier. Néanmoins, j’y ai réalisé une de mes séries ayant rencontré le plus de succès en expositions et concours. Le long des rives du lac Nakaumi, il est possible d'apercevoir des structures de pêches peu conventionnelles faites de filets tendus sur des piquets métalliques.


Selon la saison, vous pourrez peut-être bénéficier de conditions propices pour éviter l’arrière-plan urbanisé. Ces filets de pêche ont des formes très intéressantes et une présence particulière à la surface de l’eau qui séduiront sans aucun doute les photographes en quête de minimalisme.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

Tirage Fine Art © O. Robert


Mis à part ces éléments, vous pouvez sans problème poursuivre votre trajet en direction de l’île au milieu du lac Nakaumi et y découvrir un joyau de l’art des jardins au Japon, le Jardin Yushi-en.


Mon matériel: PGYTECH Camera Clip. Marcher les mains libres avec l'appareil rapidement disponible. Compatible ARCA SWISS. Idéal pour un second boitier.

Mon matériel: PGYTECH Camera Clip. Marcher les mains libres avec l'appareil rapidement disponible. Compatible ARCA SWISS. Idéal pour un second boitier.


7. Le Jardin Yushi-en

Il est de rares moments dans la vie d’un photographe qui marquent son esprit à jamais. Le choc d’une rencontre, d’une découverte ou d’un moment inattendu est souvent l’occasion de réaliser ses plus beaux clichés ou tout au moins d’en conserver un souvenir inaltérable.


Ce fut mon cas lorsque j’ai découvert ce jardin pour la première fois. Le jardin Yushi-en reste certainement l’un des plus beaux jardins que j’ai pu voir au Japon.


Le jardin Yushi-en est situé sur l'île de Daikonshima, dans le lac Nakaumi, près de Matsue dans la préfecture de Shimane, au Japon. Ce jardin est particulièrement connu pour sa culture du pivoine. En effet, Daikonshima est réputée pour son sol riche en soufre, ce qui est idéal pour la culture des pivoines, et Yushi-en présente une grande variété de ces fleurs.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


Le jardin a été inauguré en 1975. Il s'étend sur environ 10.000 m2 et a été conçu pour représenter les paysages typiques de la région San-in.


Yushi-en est un jardin de style "kaiyu-shiki", un modèle de jardin de promenade où les visiteurs suivent un chemin sinueux autour d'un étang central. Cette conception vise à offrir une série de vues pittoresques, changeant avec chaque pas. L'une des caractéristiques les plus notables de Yushi-en est sa collection de pierres, minutieusement sélectionnées et arrangées. Ces pierres proviennent toutes de la région de San-in et sont réputées pour leur beauté unique.


Le Jardin est situé à 16 km du centre de Matsue (25 minutes en voiture). Lire mon article consacré au Jardin Yushi-en.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


8. Le Lac Shinji

Le lac Shinji est probablement le lac le plus intéressant de la région San-in. Il se situe non loin de Matsue et vous pourrez vous y rendre à pieds si vous choisissez de séjourner dans un des nombreux hôtels situés aux abords des rives.


La particularité du lac Shinji est son île sanctuaire située non loin de la rive qui permet de le photographier sans aucun problème et de toutes les manières que vous souhaitez. Son Torii de pierre se détache clairement de la forêt de pins, ce qui en fait un sujet idéal pour la photo.


L'île est accessible en bateau. Plusieurs navettes font des allers-retours quotidiens. Bien que sa situation soit originale, cette île présente surtout un intérêt à être observée depuis la rive. Elle est beaucoup moins intéressante à visiter. Plusieurs festivals y sont organisés chaque année ainsi que quelques cérémonies religieuses. Lire mon article consacré au lac Shinji.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

Tirage Fine Art © O. Robert


9. Le Sanctuaire D’Izumo

Le sanctuaire Izumo (Izumo Taisha en japonais) est l'un des sanctuaires shintoïstes les plus anciens et les plus importants du Japon après le sanctuaire Ise Jingu. Il est situé dans la ville d'Izumo, dans la préfecture de Shimane. Ce sanctuaire est dédié à Ōkuninushi (grand maître de la terre), une divinité centrale du panthéon shinto qui est réputée pour être le dieu du mariage et du bonheur.


L'histoire du sanctuaire Izumo remonte à des temps anciens, et il est souvent mentionné dans les textes classiques japonais tels que le "Kojiki" et le "Nihon Shoki", qui sont les plus anciens documents historiques du Japon, compilés au début du 8e siècle. Ces textes racontent les mythes de la création du Japon et l'origine des dieux shinto, y compris l'histoire d'Ōkuninushi.


Selon la légende, Ōkuninushi a cédé le Japon à la lignée des dieux solaires, à laquelle appartient Amaterasu, la déesse du soleil, en échange de la construction d'Izumo Taisha.


Luminar Neo: L'intelligence artificielle pour la production d'images commerciales parfaites. A tester gratuitement ici.

Luminar Neo: L'intelligence artificielle pour la production d'images commerciales parfaites. A tester gratuitement ici.


La structure actuelle du sanctuaire date principalement du 18e siècle, bien que la fondation du site remonte à plus de 1 500 ans. Le sanctuaire est célèbre pour son architecture unique, en particulier pour son grand torii (porte traditionnelle shinto) et le honden (bâtiment principal), qui était autrefois considéré comme le plus grand bâtiment en bois du Japon avant la construction du grand Bouddha de Nara.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


Si vous vous y rendez au mois d’octobre, vous pourrez assister à de nombreux festivals dans l’enceinte du sanctuaire ou directement sur la plage située non loin de là. C’est en effet en octobre que, selon la légende Shinto, les Kami (divinités Shinto) quittent tous les sanctuaires du pays pour se rendre à Izumo. Cette période s’appelle Kamiarisai (la fête des Kami). Lire mon article consacré aux Kami.


Cette fête est l’occasion pour les habitants de toute la région de se rendre en masses dans ce sanctuaire. Une ambiance à vivre... Le sanctuaire offre de beaux sujets photographiques et ses dimensions hors normes méritent une visite.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


10. L’île Benten

Le rocher Benten, également connu sous le nom de Benten-iwa, est un rocher sacré situé sur la plage d'Inasa, à proximité immédiate du sanctuaire Izumo Taisha, dans la préfecture de Shimane. Cette plage, avec son rocher emblématique, joue un rôle important dans les rituels et les croyances associés au sanctuaire Izumo.


Selon la tradition shintoïste, le rocher-île Benten est associé à Benzaiten (ou Benten), l'une des sept divinités du Bonheur. Benzaiten est la déesse de la musique, de la sagesse, de l'art et de la beauté, ainsi que de l'eau et de la mer. Elle trouve ses origines dans la déesse hindoue Saraswati et a été incorporée dans le panthéon bouddhiste et shintoïste japonais.


Etant situé sur une plage, il ne devient une île intéressante à photographier qu’à marée haute. Selon le moment de la journée auquel vous vous y rendrez, vous ne pourrez peut-être pas le photographier comme vous l’espérez mais son importance pour le sanctuaire Izumo vaut le détour. Ce fût mon cas à chaque fois et il m'était impossible d'attendre la marée haute.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


11. Le Temple Ichibataji

Ce temple Zen de l’école bouddhique Rinzai est situé à l’écart de la ville d’Izumo dans les collines voisines, à environ 23 km du centre ville d’Izumo. Pour vous y rendre, il faudra impérativement un véhicule. Le trajet prend 40 minutes.


Ce temple spectaculaire a été construit en 894. Bien qu'il ait été rénové à plusieurs reprises, ses structures originales en bois sont magnifiquement conservées. L’ensemble est très harmonieux et la vue sur la Mer du Japon est splendide.


Mon matériel: GITZO Mini Traveler. Le trépied carbone de poche ultra stable et léger. A emmener partout lorsque les grands trépieds sont interdits.

Mon matériel: GITZO Mini Traveler. Le trépied carbone de poche ultra stable et léger. A emmener partout lorsque les grands trépieds sont interdits.


Dans la cour de ce temple, vous trouverez un couvert abritant quelques 84.000 petites statues identiques à l'effigie de Bouddha. Comme dans de nombreux temples japonais (notamment de l’école Shingon), ces statues sont offertes par les pratiquants lors de leurs prières dans l’espoir de soigner des problèmes de santé tels que des maladies des yeux, en ce qui concerne le temple Ichibataji.


Pour atteindre ce temple de façon traditionnelle et mériter vos photographies, il faudra gravir quelques 1300 marches. Sinon, vous pourrez aussi contourner cette tradition en accédant à un parking en voiture. Ce qui vous évitera la montée à pieds mais vous privera d'une expérience unique.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

Tirage Fine Art © O. Robert


12. Le Musée d’Art Adachi

Ce musée privé créé par M. Adachi Zenko en 1970 rassemble une collection exceptionnelle de peintures de Yokoyama Taikan et diverses oeuvres d’art japonaises. Passionné de jardins et grand collectionneur d’art, Adachi Zenko a souhaité créer ce centre et ce jardin en hommage à son village d’origine en participant au développement culturel de la préfecture de Shimane.


Comme son nom l'indique, ce musée est essentiellement un établissement culturel dédié à la promotion et à la célébration des arts. Depuis son ouverture, le musée a acquis une réputation pour ses collections éclectiques et ses expositions engagées. Situé dans un bâtiment à l'architecture intéressante, le musée offre un cadre qui équilibre la modernité et la tradition.


Curieusement, c’est surtout par son splendide jardin paysager que le Musée d'Art Adachi est devenu célèbre dans le monde. Lire mon article dédié au Musée Adachi et ses jardins.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert

 

Préfecture de Yamaguchi

A partir d’ici, et géographiquement parlant, nous quittons la région San-in. Les Japonais s’accordent à dire que cette région intègre uniquement les préfectures de Tottori et de Shimane. En effet, la préfecture de Yamaguchi s'étend jusqu'à la mer de Seto. Donc, techniquement, cette préfecture n'est plus "à l'ombre des montagnes" et ne peut revendiquer le nom de San-in.


Ceci étant, il n’y a pas de limites administratives officielles à la région San-in. Et comme vous visiterez en toute vraisemblance la préfecture de Yamaguchi lors de votre voyage dans les préfectures deTottori et de Shimane, je l'intègre à cet article.


Topaz Photo AI: Tirez le meilleur de vos photos grâce à l'intelligence artificielle. Augmentation de la résolution et suppression du bruit. Logiciel autonome et plugins Photoshop ou Lightroom. Essayez-le gratuitement ici.

Topaz Photo AI: Tirez le meilleur de vos photos grâce à l'intelligence artificielle. Augmentation de la résolution et suppression du bruit. Logiciel autonome et plugins Photoshop ou Lightroom. Essayez-le gratuitement ici.


13. L’île Omi

L’île d’Omi est située à l’écart de la ville de Nagato, non loin du lac Shinji à environ 4h30 en voiture (250 km) de Matsue. Sa côte située sur la façade nord regorge de formations rocheuses épiques qu'il est possible d'observer de près et parfois de plus loin en suivant un chemin de balade escarpé.


Au cours de cette balade, on bénéficie de points de vues imprenables sur ces rochers émergeant de la surface de la mer. Et si vous vous intéressez à la politique japonaise, la ville de Nagato est aussi la ville d’origine du premier ministre japonais Shinzo Abe. Vous y trouverez beaucoup de références.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

Tirage Fine Art © O. Robert


14. Le Sanctuaire Motonosumi

Célèbre pour sa multitude de Torii qui se distinguent de loin dans le paysage, ce petit sanctuaire est intéressant plus pour sa localisation que pour son intérêt architectural. Le corridor de Torii qui n’est pas sans rappeler celui du sanctuaire Fushimi-Inari à Kyoto. Lire mon article sur les Torii, symboles de pureté et de transition spirituelle.


Selon la chaine CNN, le sanctuaire Motonosumi serait l’un des 30 plus beaux paysages du Japon. J’émettrais quelques réserves sur ce classement mais vous pourrez apprécier par vous-même.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


Quoiqu’il en soit, ce spot mérite un arrêt photographique car ces chemins de Torii sont assez rares. Il a fallu 10 années pour ériger les 123 Torii de ce sanctuaire. Motonosumi est situé à quelques kilomètres de Nagato. Prévoyez environ 60 minutes en voiture depuis l'échangeur de Mine sur l'autoroute du Chugoku.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


15. La Ville de Hagi

Hagi est située à 225 km de la ville de Matsue (env. 4 heures en voiture). Cette très belle ville a su préserver son caractère historique et dispose d’un centre historique dans lequel les balades vous transportent dans le temps. Lors de votre passage dans la région pour la visite des temples comme Daisho-in et Tokoji (photos ci-dessous), n’hésitez pas à vous arrêter un moment à Hagi.


Vous y découvrirez des bâtiments traditionnels parfaitement conservés, des boutiques intéressantes mais aussi quelques jardins remarquables où vous pourrez prendre tout votre temps pour les photographier et même avec le trépied.


Hagi est connue pour son rôle significatif dans l'histoire japonaise, notamment pendant la période Edo (1603-1868) et comme un centre important pour le mouvement visant à renverser le shogunat Tokugawa, menant à la restauration de Meiji en 1868. Cette période a marqué la fin du système féodal au Japon et le début de sa modernisation.


Mon matériel: K&F Concept ND Filter Kit + bague magnétique et sac de transport. Verres traités anti-pluie. la solution pratique pour photographier dans des conditions difficiles sans compromis sur la qualité.

Mon matériel: K&F Concept ND Filter Kit + bague magnétique et sac de transport. Verres traités anti-pluie. la solution pratique pour photographier dans des conditions difficiles sans compromis sur la qualité.


La ville de Hagi est également célèbre pour sa céramique, connue sous le nom de Hagi-yaki, appréciée pour sa texture subtile et ses formes simples, qui reflètent l'esthétique japonaise du wabi-sabi, trouvant de la beauté dans l'imperfection et la simplicité.


Le cadre historique de Hagi, avec ses bâtiments préservés, ses rues traditionnelles et ses anciens samouraï et quartiers de marchands, offre un aperçu fascinant de la vie au Japon durant l'époque Edo. Ses sites remarquablement préservés, tels que son château, ses résidences de samouraïs, ses temples et sanctuaires, contribuent à son ambiance historique et à son attrait touristique.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


Son château a été construit en 1604 par Terumoto Mori. La ville d’Hagi a toujours été préservée des séismes et des guerres de clans. Aussi ces ruelles et bâtiments ont pu être transmis de génération en génération au point de devenir aujourd’hui digne d’intérêt national.


Inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO, elle porte le titre de “Site remarquable de la révolution industrielle Meiji”. Hagi est aussi célèbre pour ses falaises aux reliefs striés noirs et gris (Hagi Hornfels) datant de 14 millions d’années.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


16. Le temple Daisho-in

Tout comme le temple Tokoji (voir plus bas), le temple Daisho-in est situé dans la ville de Hagi. Ce magnifique complexe dispose d’un jardin de 600 lanternes et de plusieurs Torii spectaculaire. Il s’agit en fait du lieu de sépulture du Clan Mori.


Bien que Daisho-in soit un temple, il contient un sanctuaire Shinto comme c'est souvent le cas dans les temples de grande envergure. C'est donc dans la partie sanctuaire que ce trouve le spectaculaire cimetière-jardin. D'où la présence de Torii.


Ce jardin contient les sépultures du Samourai, ses épouses, ses enfants et ses serviteurs. Ces lanternes présentes en quantité impressionnante sont parfaitement alignées. L’ensemble se termine par 5 Torii de pierre massive situés dans la perspective des chemins de lanternes.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


L’ambiance de ce temple et de son cimetière-jardin est assez lourde. La présence imposante des éléments construits et la massivité de l’ensemble évoque clairement le pouvoir que ce Clan avait à l’époque. Par ailleurs, le contexte forestier aux alentours ajoutent un note de dépaysement qui n'est pas sans rappeler le célèbre cimetière Okuno-in de Koyasan. Le temple Daisho-in est situé à moins d’un kilomètre de la gare de Hagi.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert


17. Le temple Tokoji

Organisé de manière similaire au temple Daisho-in, Tokoji dispose également d’un jardin funéraire. Les lanternes et les Torii de pierre sont tout aussi spectaculaires que pour le précédent. L’ensemble se compose de 500 lanternes et de 5 Torii.


Tout comme Daisho-in, ce temple intègre également un sanctuaire Shinto dédié au cimetière-jardin. De ce point de vue, Tokoji est en tous point similaire à Daisho-in.


Ce temple de l'école chinoise Zen Obaku appartenait aussi au Clan Mori. L’influence chinoise est présence un peu partout dans ce temple. La porte d’entrée principale à 3 niveaux en est un exemple significatif. La structure architecturale et la couleur rouge vif de ces énormes portes rappelle étrangement celle des sanctuaires Shinto mais il n’existe pourtant aucune relation.


Bien sûr, ces 2 temples ne se résument pas à leurs jardins ou leurs cimetières. Prenez le temps de découvrir l’intérieur des bâtiments principaux et de leurs magnifiques sculptures bouddhiques. Le temple Tokoji est situé lui aussi dans la ville de Hagi, à 5 km de la gare.


Japon: Les meilleurs spots à photographier dans la région San-in

© O. Robert

 

Une fois de plus, cette liste de sites photographiques n’est pas exhaustive. Elle est le résultat de mon expérience et de mes nombreuses visites dans la région San-in, que ce soit pour la photographie ou d’autres raisons.


J'y ai toujours passé des moments inoubliables et les échanges que nous j'ai eus avec la population ont toujours été exceptionnels. L’accueil que réserve la région San-in en a fait clairement l’une de mes destinations favorites de tout l’archipel et où j'emmène mes clients avec le plus grands plaisir.


Prévoyez-y une visite lors de votre séjour au Japon. Vous en serez enchanté tout en ayant le sentiment d'avoir expérimenté une autre facette du pays, un peu à l'écart des hauts lieux touristiques conventionnels.

 
 

Le mot de la fin

La région de San-in, avec ses paysages qui semblent susurrer les échos du passé, offre un terrain fertile pour une réflexion profonde sur la nature éphémère de l'existence. A travers l'objectif, chaque photographie capturée devient un hommage à la beauté de la vie, un instant figé qui, bien que fugace, possède une éternité dans sa quiétude.


La lumière douce qui caresse les dunes de Tottori, l'ombre sereine des sanctuaires anciens, et le murmure du vent dans les pins s'entrelacent pour créer une symphonie visuelle qui parle à l'âme.


La photographie, dans cette région bénie par le temps, devient plus qu'une simple capture de la réalité. Elle se transforme en une quête spirituelle, un chemin vers la compréhension de l'harmonie universelle.


Ainsi, la région de San-in, à travers la photographie, nous offre une leçon de vie. Celle d'apprécier la fugacité de chaque instant, trouver la sérénité dans la simplicité, et reconnaître que dans le minimalisme de la nature réside la véritable essence de l'existence.



Sécurisez votre activité et vos transactions en ligne lors de vos déplacements et voyages. Contournez légalement les restrictions d'accès à internet de certains pays.

Sécurisez votre activité et vos transactions en ligne lors de vos déplacements et voyages. Contournez légalement les restrictions d'accès à internet de certains pays.

 

Comentarios


bottom of page