top of page
  • Photo du rédacteurOlivier

Chine: Shanghai, une ville construite sous domination occidentale

Shanghai, située sur la côte est de la Chine, près de l'embouchure du fleuve Yangtze, est une ville qui a joué un rôle central dans l'histoire économique, culturelle et politique de la Chine. De ses origines modestes à son statut de mégapole, Shanghai a été marquée par des périodes de domination étrangère, d'âge d'or, de troubles et de renaissance.


Chine: Shanghai, une ville construite sous domination occidentale

© O. Robert


Shanghai, dont le nom signifie "Sur la mer" en chinois, était à l'origine un petit village de pêcheurs et de tisserands. Située à l'embouchure du fleuve Yangtsé, la région possédait un potentiel commercial que les dynasties chinoises successives commencèrent à exploiter en établissant un port.


Au bénéfice de plusieurs voyages en Chine pour mes projets photographiques, je dois admettre que Shanghai reste une ville pour laquelle j'éprouve une profonde admiration. Non seulement pour son architecture, ses multiples facettes, sa démesure mais aussi et surtout pour son histoire fascinante qui reste présente à chaque coin de rue.


Aussi, j'ai souhaité rédiger cet article pour revenir en quelques lignes sur l'histoire particulière de cette métropole unique dans laquelle j'ai toujours vécu des moments de grande richesse culturelle, des découvertes et des rencontres inoubliables. Indubitablement, Shanghai constitue aujourd'hui l'une des plus belles sources d'inspiration pour la photographie urbaine.


Chine: Shanghai, une ville construite sous domination occidentale

Les origines de Shanghai

Historiquement, Shanghai faisait partie de diverses entités administratives chinoises avant de gagner en importance. Durant la dynastie Song (960-1279), Shanghai commença à émerger comme un village de pêcheurs et de tisserands. Elle a commencé à prendre de l'importance au 11e siècle en tant que marché rural. La région bénéficiait d'un accès direct à la mer et aux voies navigables intérieures, facilitant ainsi le commerce local.


Dynastie Ming

Sous la dynastie Ming (1368-1644), Shanghai acquit une importance accrue. En 1553, un mur fut construit pour protéger la ville contre les attaques de pirates japonais, marquant ainsi le début de Shanghai en tant que ville fortifiée. Cette période vit également Shanghai devenir un centre commercial florissant, tirant parti de son accès aux réseaux de canaux intérieurs et à la mer pour le commerce du coton, de la soie et du thé.


Chine: Shanghai, une ville construite sous domination occidentale

Dynastie Qing

La transition vers la dynastie Qing (1644-1911) n'entrava pas la croissance de Shanghai. Au contraire, la ville continua de prospérer grâce à son port, qui jouait un rôle crucial dans le commerce avec les régions intérieures de la Chine ainsi qu'avec les marchés étrangers via les ports maritimes. Shanghai devint un carrefour commercial majeur, attirant des marchands de toute la Chine et de l'Asie du Sud-Est.


L'influence des marchands étrangers

Avant même la Première Guerre de l'Opium (1839-1842), Shanghai avait déjà attiré l'attention des marchands européens, notamment les Britanniques, qui cherchaient à établir des relations commerciales avec la Chine. Cependant, le commerce était strictement contrôlé par le gouvernement impérial chinois, limitant les étrangers à opérer uniquement dans la ville de Canton (Guangzhou).


Mon matériel: GITZO Rotule S4 Lever. La tête ultra-stable avec contrôle de friction. Le summum de la douceur et de la précision de mouvement. La référence pour la photographie de paysage et les poses longues. Découvrez-la ici.

L'Ere des concessions étrangères

Un tournant majeur dans l'histoire de Shanghai s'est produit au 19e siècle. La tension entre la Chine et les puissances occidentales a culminé avec la Première Guerre de l'Opium (1839-1842), résultant de différends commerciaux et diplomatiques, principalement autour de la question du commerce de l'opium. La défaite de la Chine a conduit à la signature du Traité de Nankin (Nanjing) en 1842, marquant un point tournant dans l'histoire de Shanghai.


Ce traité fut le premier de ce que les Chinois ont par la suite appelé les "Traités Inégaux", qui imposaient diverses concessions à la Chine en faveur des puissances occidentales. Pour Shanghai, le Traité de Nankin avait plusieurs implications critiques:


1. Ouverture au commerce international: Shanghai a été désignée comme l'un des cinq ports du traité à être ouverts au commerce étranger, aux côtés de Canton (Guangzhou), Xiamen (Amoy), Fuzhou et Ningbo. Cette ouverture a forcé Shanghai sur la scène mondiale, facilitant le commerce international et l'investissement.


2. Extraterritorialité: Les ressortissants étrangers dans les ports désignés par le traité se sont vu accorder des droits extraterritoriaux, ce qui signifie qu'ils étaient soumis aux lois de leur pays d'origine plutôt qu'aux lois chinoises. Cette disposition a considérablement limité la souveraineté chinoise sur ces zones.


3. Concessions étrangères: Le succès du système des cinq ports définis par le traité de Nankin a conduit à l'établissement de concessions étrangères à Shanghai. Il s'agissait de quartiers administrés par des puissances étrangères, où la loi chinoise ne s'appliquait pas. Les Britanniques, les Français et les Américains ont établi les plus importantes de ces concessions, qui fonctionnaient comme des zones d'influence semi-coloniales.


Chine: Shanghai, une ville construite sous domination occidentale

© O. Robert


4. Croissance économique et transformation: Le traité et l'ouverture subséquente de Shanghai au commerce international ont stimulé une croissance économique rapide. Shanghai s'est rapidement transformée d'une ville relativement modeste en une ville portuaire internationale animée. Elle a attiré un vaste éventail d'entreprises chinoises et étrangères, devenant un centre cosmopolite de commerce, de finance et de culture.


5. Changements sociaux et urbains: La population de la ville a explosé, et Shanghai a connu un développement urbain significatif, incluant des infrastructures modernes telles que des routes, des chemins de fer et des lignes de télégraphe. L'influence internationale a également conduit à un mélange des cultures chinoise et occidentale, évident dans l'architecture, la mode et le mode de vie.


Le Traité de Nankin, qui a mis fin à la première guerre et a cédé Hong Kong aux Britanniques, a permis d'ouvrir plusieurs ports chinois au commerce international, dont Shanghai. Ce traité a marqué le début de l'établissement de concessions étrangères à Shanghai, des zones gouvernées par des puissances étrangères (britannique, française, américaine) où les lois chinoises ne s'appliquaient pas.


Les concessions ont ensuite stimulé le développement économique de Shanghai, la transformant en un important centre financier et commercial en Asie. Cette période a vu l'introduction de technologies occidentales, l'émergence d'une classe de marchands et d'entrepreneurs chinois et étrangers, et la construction d'infrastructures modernes.


Sécurisez votre activité et vos transactions en ligne lors de vos déplacements et voyages. Contournez légalement les restrictions d'accès à internet de certains pays. Essayez-le ici.

L'Age d'or de Shanghai

La période de l'âge d'or de Shanghai, qui s'étend des années 1920 jusqu'à l'occupation japonaise en 1937, représente une ère de transformation et de prospérité sans précédent pour la ville. Durant cette période, Shanghai s'est établie comme la métropole la plus cosmopolite et la plus dynamique d'Asie, connue sous le nom de "Paris de l'Orient" ou "Perle de l'Orient".


Cette époque fut caractérisée par un développement économique, culturel, et social fulgurant, alimenté par un mélange unique d'influences chinoises et occidentales.


Développement économique

Shanghai devint un centre financier et commercial majeur durant cette période. La ville attira des investissements étrangers massifs et vit l'émergence de nombreuses industries, dont le textile, la fabrication, et le commerce international. Le Bund, avec ses imposants bâtiments bancaires et commerciaux, symbolisait la puissance financière de Shanghai. Le développement du commerce et des infrastructures favorisa également l'essor d'un marché immobilier florissant et de zones industrielles. Lire mon article sur le Bund.


Diversité culturelle

L'âge d'or de Shanghai fut également marqué par un bouillonnement culturel. La ville était un creuset de diversité, où les expatriés et les immigrants, tant chinois que d'autres nationalités, cohabitaient et interagissaient. Shanghai était célèbre pour sa vie nocturne, avec ses clubs de jazz, ses cabarets, et ses salles de cinéma, attirant artistes, écrivains, et intellectuels du monde entier. Cette période vit également l'émergence du cinéma chinois et de la littérature moderne chinoise, avec Shanghai comme épicentre.


Chine: Shanghai, une ville construite sous domination occidentale

Innovations et modernité

Shanghai se modernisa rapidement, intégrant des technologies et des idées nouvelles. La ville bénéficia d'améliorations significatives en termes d'infrastructures, telles que l'expansion du réseau électrique, le développement des transports publics (tramways, routes), et la construction de bâtiments emblématiques mélangeant l'architecture chinoise à l'architecture occidentale. Cette modernisation contribua à façonner l'identité unique de Shanghai.


Dynamiques sociales

L'âge d'or fut aussi une période de contrastes sociaux aigus. La richesse et le glamour de certains quartiers contrastaient fortement avec la pauvreté des zones résidentielles surpeuplées. Néanmoins, cette époque vit l'émergence d'une classe moyenne chinoise et l'amélioration des conditions de vie pour certains segments de la population.


Prémices de l'occupation japonaise

Cet âge d'or prit fin brutalement avec l'occupation japonaise de la ville lors de la Seconde Guerre sino-japonaise. L'invasion marqua le début d'une période sombre pour Shanghai, avec des répercussions profondes sur son tissu social, économique, et culturel.


Luminar Neo: L'intelligence artificielle pour la production d'images commerciales parfaites. A tester gratuitement ici.

Les périodes troubles

La période allant de l'occupation japonaise jusqu'à l'ère de réformes de Deng Xiaoping en 1980, en passant par la guerre civile chinoise, représente une phase tumultueuse dans l'histoire de Shanghai. Elle a été marquée par des conflits, des changements politiques radicaux, et finalement une transformation économique et sociale. Ces bouleversements ont entraîné des périodes de grande souffrance pour la ville et ses habitants.


Occupation japonaise (1937-1945)

L'occupation japonaise de Shanghai débuta en 1937, après l'incident du Pont Marco Polo, marquant un tournant dans la Seconde Guerre sino-japonaise. Shanghai, étant un centre économique majeur avec une importante présence étrangère, subit des destructions massives et une répression brutale. L'occupation a gravement perturbé la vie économique et sociale de la ville, avec l'imposition du contrôle militaire japonais et l'exploitation des ressources. Cette période fut également marquée par la résistance chinoise contre les occupants.


Chine: Shanghai, une ville construite sous domination occidentale

© O. Robert


Guerre civile chinoise (1945-1949)

La fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945 n'a pas apporté de paix immédiate à Shanghai, la ville se trouvant rapidement au cœur de la guerre civile chinoise entre le Kuomintang (KMT) et le Parti communiste chinois (PCC). Cette période fut caractérisée par une instabilité politique, des combats sporadiques, et une économie en difficulté.


En 1949, le PCC sortit victorieux, établissant la République populaire de Chine et mettant fin à l'ère des concessions étrangères à Shanghai.


Ere maoïste et Révolution culturelle (1949-1976)

Sous le régime communiste, Shanghai connut de profonds bouleversements. La ville fut soumise à une série de campagnes politiques et sociales visant à transformer la société et l'économie selon les principes maoïstes. Les industries et les entreprises furent nationalisées, et Shanghai, malgré son passé capitaliste, devint un centre industriel clé pour la nouvelle Chine.


Cependant, la Révolution culturelle (1966-1976) apporta une nouvelle vague de chaos, avec des persécutions massives des intellectuels, des combats de factions, et un ralentissement économique. Les concessions étrangères sont abolies, et Shanghai devient une ville chinoise sous contrôle strict du gouvernement central.


Chine: Shanghai, une ville construite sous domination occidentale

© O. Robert


Renaissance et modernisation

Avec l'avènement de Deng Xiaoping et l'introduction de réformes économiques (1978-1980), Shanghai commença à connaître un renouveau. Bien que les réformes aient été initialement concentrées dans les zones rurales, l'accent mis par Deng Xiaoping sur l'ouverture et la modernisation a posé les bases de la transformation future de Shanghai.


Les politiques de réforme et d'ouverture ont progressivement conduit à la renaissance de Shanghai en tant que centre financier et commercial, préfigurant son retour au premier plan de l'économie chinoise et mondiale dans les décennies suivantes. La décision de développer le district de Pudong dans les années 1990 a transformé ce qui était autrefois des terres agricoles en un centre financier et commercial ultramoderne, symbole de la modernisation de la Chine.


Dotée de gratte-ciels futuristes et de centres financiers importants, Pudong est devenue l'incarnation du nouveau visage de la Chine moderne. Shanghai est aujourd'hui la plus grande ville de Chine par sa population, un centre économique mondial, et un symbole de la puissance économique chinoise renaissante.


Shanghai se distingue du reste de la Chine par son histoire unique de coexistence et de fusion entre les cultures chinoise et occidentale, son rôle de leader dans l'économie et la finance du pays, et son statut de ville la plus internationalisée de Chine. Elle représente un mélange unique de tradition et de modernité, d'Orient et d'Occident, reflété dans son architecture, sa culture et sa population diverse.


Aujourd'hui, Shanghai est une métropole mondiale, abritant plus de 24 millions de personnes. En plus d'être le centre financier de la Chine et l'un des ports les plus actifs du monde, la ville est aussi réputée pour sa culture dynamique et sa vie nocturne.


Carte Visa WISE: La solution pour les photographes voyageurs. Gérez votre argent, échangez instantanément plus de 40 devises au taux réel, payez dans les monnaies locales, et disposez de vos coordonnées bancaires dans plus de 10 devises. Obtenez la vôtre ici.

Shanghai et les arts

Shanghai a été et reste encore le berceau et le foyer de nombreux artistes célèbres dans divers domaines des arts, de la littérature à la peinture, en passant par le cinéma et la musique. Voici quelques artistes célèbres issus de la scène artistique de Shanghai:


Peinture et arts visuels

Xu Beihong (1895-1953): Connu pour ses peintures à l'huile et ses dessins d'encre de Chine représentant des chevaux et des oiseaux, Xu Beihong est considéré comme l'un des premiers artistes chinois modernes à intégrer des techniques occidentales dans l'art traditionnel chinois.


Zao Wou-Ki (1920-2013): Né à Pékin mais ayant étudié à l'Académie des Beaux-Arts de Hangzhou, proche de Shanghai, Zao Wou-Ki est devenu un artiste franco-chinois célèbre pour ses œuvres abstraites influencées par le mouvement de l'abstraction lyrique en Europe.


Ren Bonian (1840-1896): Une figure majeure de l'école de peinture de Shanghai au 19e siècle, connu pour ses portraits réalistes et ses scènes de la vie quotidienne.


Chine: Shanghai, une ville construite sous domination occidentale

© O. Robert


Littérature

Lu Xun (1881-1936): Bien que né dans la province du Zhejiang, Lu Xun a passé une grande partie de sa vie à Shanghai, où il a écrit la majorité de ses œuvres les plus influentes. Il est considéré comme le père de la littérature moderne chinoise.


Eileen Chang (1920-1995): Une écrivaine renommée pour ses nouvelles et romans qui explorent la vie sociale et personnelle à Shanghai et Hong Kong avant et après la Seconde Guerre mondiale.


Cinéma

- Wong Kar-wai (né en 1958) : Bien que né à Shanghai, Wong Kar-wai a déménagé à Hong Kong dans son enfance. Il est l'un des réalisateurs les plus influents de sa génération, connu pour ses films visuellement impressionnants et émotionnellement chargés comme "In the Mood for Love".


- Zhang Yimou (né en 1951) : Originaire de Xi'an, Zhang Yimou a passé une partie significative de sa carrière à Shanghai. Il est un cinéaste de renommée internationale, connu pour ses œuvres visuellement époustouflantes telles que "Epouses et Concubines" et "Hero".


Musique

Ding Shande (1911-1995): Compositeur de musique, Ding Shande a contribué de manière significative au développement de la musique classique chinoise moderne avec des œuvres qui intègrent des éléments de la musique folklorique chinoise.


Topaz Photo AI: Tirez le meilleur de vos photos grâce à l'intelligence artificielle. Augmentation de la résolution et suppression du bruit. Logiciel autonome et plugins Photoshop ou Lightroom. Essayez-le gratuitement ici.

Shanghai et les programmes éducatifs

Shanghai est perçue en Chine non seulement comme une vitrine de la modernisation et du développement économique du pays, mais aussi comme un symbole de son ouverture internationale. La ville jouit d'un statut spécial dans l'enseignement scolaire en raison de son histoire unique, de son rôle économique prépondérant, et de son influence culturelle sur le reste du pays.


L'histoire de Shanghai est donc enseignée de manière à refléter à la fois les défis et les triomphes de la Chine dans son cheminement vers la modernisation et l'intégration dans l'ordre mondial. Elle est considérée comme un cas d'étude unique pour comprendre non seulement le passé de la Chine, mais aussi ses aspirations futures.

 
 

L'enseignement de son histoire dans les écoles chinoises met en lumière 4 aspects clés:


1. La période des concessions étrangères est abordée comme un chapitre douloureux de l'histoire chinoise, illustrant les effets des inégalités des traités imposés par les puissances occidentales et le Japon. Cette période est souvent enseignée dans le cadre plus large de la "centaine d'années d'humiliation" subie par la Chine entre le milieu du 19e siècle et le milieu du 20e siècle.


2. L'âge d'or de Shanghai dans les années 1920 et 1930 est présenté à la fois comme une époque de cosmopolitisme et de prospérité culturelle, mais aussi comme une période marquée par des inégalités sociales et économiques importantes.


3. La renaissance de Shanghai à partir de la fin du 20e siècle est souvent mise en avant comme un exemple de réussite de la politique de réforme et d'ouverture de la Chine. Le développement de Pudong, la modernisation de son infrastructure et son rôle de centre financier mondial sont soulignés comme des réalisations majeures de la Chine moderne.


4. Le rôle de Shanghai dans l'économie chinoise contemporaine est également un point important dans les programmes éducatifs scolaires. Il est abordé comme étant un moteur de l'innovation, de la finance et du commerce international pour le pays. Ce qui est assez inhabituel pour la Chine.


Chine: Shanghai, une ville construite sous domination occidentale

Le mot de la fin

Shanghai, avec ses périodes de transformation et de renaissance, incarne une réflexion sur la résilience et l'adaptabilité humaines. La beauté de la ville réside non seulement dans son horizon époustouflant ou dans l'architecture éclectique qui mêle l'ancien et le moderne, mais aussi dans sa capacité à se réinventer, à embrasser le changement tout en cultivant sa différence culturelle.


Cette métropole, témoin de conflits et de prospérité, de domination et d'indépendance, symbolise la quête incessante de l'harmonie entre tradition et modernité. Shanghai illustre la manière dont les cultures peuvent s'entrelacer, créer quelque chose de nouveau et d'unique, témoignant de la richesse qui émerge de la diversité. Elle demeure à tout jamais un fascinant sujet d'étude pour quiconque s'intéresse à l'évolution des civilisations et des cultures.


Carte Visa WISE: La solution pour les photographes voyageurs. Gérez votre argent, échangez instantanément plus de 40 devises au taux réel, payez dans les monnaies locales, et disposez de vos coordonnées bancaires dans plus de 10 devises. Obtenez la vôtre ici.
 

Comments


bottom of page