top of page
  • Photo du rédacteurOlivier

Paysages et minimalisme: L'influence du Sansui japonais en photographie

Dernière mise à jour : 31 janv.

Le Sansui fait référence à la représentation artistique des paysages au Japon. Un genre qui a joué un rôle central dans la peinture traditionnelle, inspirée par les philosophies et les pratiques artistiques chinoises. L'histoire du Sansui est celle d'un dialogue entre tradition et modernité, entre influences locales et étrangères. Elle reflète la manière dont les Japonais interprètent leur relation avec la nature.


Paysages et minimalisme: l'influence du Sansui japonais en photographie

Tirage Fine Art © O. Robert


Le terme Sansui (山水) en japonais est une translittération directe du mot chinois Shanshui et signifie également "montagne et eau". Alors que le Shanshui chinois est profondément enraciné dans la philosophie taoïste, le Sansui au Japon a été influencé à la fois par le taoïsme et par les traditions autochtones, notamment le shintoïsme et le bouddhisme zen.


Introduction

Au travers de cet article, je souhaite revenir sur cette vision artistique et conceptuelle du paysage qui a, de tout temps, inspiré mon travail photographique. Après de nombreuses années d'intérêt personnel pour la peinture traditionnelle chinoise et japonaise, je me suis progressivement immergé dans une approche et une vision intime du paysage simplifié, minimaliste, comme il convient de dire aujourd'hui.


Cette quête permanente n'a fait que renforcer mon intérêt à poursuivre cette recherche de la simplicité dépouillée en toute chose photographiée. Elle m'a souvent involontairement conduit à brouiller les limites entre la pellicule et l'encre noire du pinceau.


L'interaction entre le Sansui et la photographie en noir et blanc illustre pour moi l'évolution constante de l'expression artistique. Alors que le Sansui est un héritage de l'ère pré-moderne du Japon, imprégné de la tradition et de la spiritualité, la photographie en noir et blanc représente la modernité, une nouvelle façon de voir et de capturer le monde.


Cependant, en dépit de leurs origines distinctes, ces deux formes d'art se rencontrent dans une quête commune pour saisir la transcendance et la beauté inhérentes à la simplicité.


Paysages et minimalisme: l'influence du Sansui japonais en photographie

Tirage Fine Art © O. Robert


Brève histoire du Sansui

La peinture de paysages en Asie de l'Est puise ses origines exclusivement en Chine durant la dynastie Tang (618-907). Elle a été introduite au Japon à travers les échanges culturels entre la Chine et le Japon, en particulier durant la période Heian (794-1185).


Le Sansui a donc été importé au Japon pendant une période de grande activité culturelle et d'échanges avec la Chine. Mais le concept s'est particulièrement développé au Japon autour du 14e siècle pendant la période Kamakura (1185-1333) et la période Muromachi (1336–1573).


Lors de ces 2 périodes importantes pour le développement de l'art au Japon, les styles et techniques de la peinture Sansui ont évolué et se sont progressivement construits. L'école de peinture Zen, en particulier, a eu une influence notable, favorisant des expressions plus minimalistes et méditatives du paysage.


Il s'est ensuite adapté pour refléter des sensibilités et des contextes culturels spécifiquement japonais. Par exemple, le Sansui a pris une tournure unique, intégrant des éléments de la sensibilité esthétique japonaise et des concepts philosophiques locaux comme le Shinto, qui vénère la nature.


Alors que le Shanshui chinois met l'accent sur la grandeur et l'immensité de la nature, le Sansui japonais est souvent plus subtil, focalisant sur des détails comme les petites pierres d'un jardin ou les nuances de couleurs dans un étang de lotus.


Mon matériel: K&F Concept ND Filter Kit + bague magnétique et sac de transport. Verres traités anti-pluie. la solution pratique pour photographier dans des conditions difficiles sans compromis sur la qualité.

Mon matériel: K&F Concept ND Filter Kit + bague magnétique et sac de transport. Verres traités anti-pluie. la solution pratique pour photographier dans des conditions difficiles sans compromis sur la qualité.


La période Edo (1603–1868) a été également importante pour le développement du Sansui. Dans le contexte japonais, ce concept est devenu intimement lié aux jardins de pierre, aux écrans peints et même aux poèmes haïkus, reflétant la conception japonaise de la nature comme un espace sacré.


L'époque Edo a vu une diversification et une popularisation du Sansui. Cette période a été marquée par une stabilité politique relative et une floraison culturelle. Les artistes du Sansui comme Hokusai et Hiroshige ont produit des œuvres qui restent parmi les plus emblématiques du genre. Ces artistes ont capturé non seulement la beauté de la nature, mais aussi la vie quotidienne et les paysages urbains, incorporant ainsi des éléments de la société japonaise de l'époque.


Dès le 20e siècle, la peinture japonaise de paysages continue d'évoluer, influencée par les mouvements artistiques occidentaux. Cependant, la représentation spirituelle et philosophique de la nature reste un élément fondamental des compositions et des oeuvres produites. Ils continuent à définir l'essence de des techniques japonaises de représentation des paysages.


Dans l'art contemporain, le Sansui se manifeste non seulement dans les techniques traditionnelles, mais aussi dans des médiums modernes comme la photographie et l'art numérique, témoignant de sa capacité d'adaptation et de sa pertinence continue.


Paysages et minimalisme: l'influence du Sansui japonais en photographie

Tirages Fine Art © O. Robert


Relation entre Sansui et bouddhisme zen

La relation entre le Sansui et le bouddhisme zen est profonde et complexe. Elle est enracinée dans une recherche de compréhension spirituelle à travers l'art qui peut se résumer selon les grands principes suivants:


1. Méditation et contemplation

Le bouddhisme zen met l'accent sur la méditation et la contemplation introspective. Dans la peinture Sansui, cette qualité se reflète dans la représentation sereine et souvent minimaliste des paysages. Ces œuvres invitent à la contemplation, offrant un espace pour la méditation et la réflexion intérieure, des pratiques centrales dans le zen.

2. Expression de l'impermanence

Le zen se concentre sur l'impermanence et le changement constant. Les paysages Sansui, avec leurs saisons changeantes et leurs scènes naturelles éphémères, sont des manifestations visuelles de cette philosophie. Ils rappellent que tout est un flux continu et que rien n'est permanent.


3. Simplicité et épure

Le zen valorise la simplicité et l'épure. Cette approche se retrouve dans les peintures Sansui, où l'essentiel est souvent exprimé avec très peu de traits, mettant l'accent sur l'espace vide (Ma) qui est aussi important que les éléments peints.


Paysages et minimalisme: l'influence du Sansui japonais en photographie

Tirages Fine Art © O. Robert


Relation entre Sansui et Wabi-Sabi

le Sansui et le Wabi-Sabi sont interconnectés dans leur recherche d'une compréhension plus profonde de la nature, de l'existence et de la beauté. Cette relation est incarnée dans l'esthétique, la philosophie, et la spiritualité qui imprègnent la peinture de paysage japonaise. La notion de Wabi-Sabi peut se résumer selon les grands principes suivants:


1. Appréciation de la beauté imparfaite

Wabi-Sabi est une esthétique japonaise qui trouve la beauté dans l'imperfection et la transience. Les paysages Sansui, avec leurs représentations subtiles et souvent imparfaites de la nature, résonnent avec cette idée. Ils n'essaient pas de représenter une nature idéalisée, mais plutôt une nature authentique avec toutes ses imperfections.


2. Sobriété et subtilité

Wabi-Sabi apprécie également la sobriété et la subtilité. Ces qualités sont présentes dans les peintures Sansui, où l'extravagance est évitée au profit d'une expression plus subtile et nuancée.


3. Harmonie avec la nature

Wabi-Sabi et le Sansui partagent une profonde appréciation et un respect pour la nature. Cette connexion est évidente dans la manière dont les peintures Sansui capturent l'essence de la nature, non seulement comme un sujet à observer, mais comme un élément avec lequel on est en harmonie.


Paysages et minimalisme: l'influence du Sansui japonais en photographie

Tirage Fine Art © O. Robert


Représentation artistique du Sansui

Le Sansui est manifeste dans diverses formes d'art au Japon. Les jardins zen comme celui du temple Ryoan-ji à Kyoto en sont des exemples parfaits. La peinture à l'encre, ou "sumi-e", est également une méthode populaire pour représenter le Sansui. Des écrans peints, souvent utilisés comme des cloisons dans les maisons traditionnelles japonaises, présentent aussi des scènes de Sansui.


Artistes et oeuvres de référence

Les artistes japonais qui ont utilisé les principes du Sansui dans leurs œuvres représentent un vaste éventail de périodes historiques et de styles artistiques. Voici quelques-uns des peintres les plus influents:


Période Muromachi (1336–1573)

Sesshu Toyo (1420–1506): Reconnu comme un des plus grands maîtres de la peinture à l'encre au Japon, ses œuvres comme "Paysage d'automne et d'hiver" sont des chefs-d'œuvre du Sansui.


Période Momoyama (1573–1603)

Kano Eitoku (1543–1590): Un maître de l'école Kano qui porte son nom, Eitoku a appliqué des éléments du Sansui dans des peintures sur paravent, combinant des méthodes à l'encre avec des couleurs vives.


Topaz Photo AI: Tirez le meilleur de vos photos grâce à l'intelligence artificielle. Augmentation de la résolution et suppression du bruit. Logiciel autonome et plugins Photoshop ou Lightroom. Essayez-le gratuitement ici.

Topaz Photo AI: Tirez le meilleur de vos photos grâce à l'intelligence artificielle. Augmentation de la résolution et suppression du bruit. Logiciel autonome et plugins Photoshop ou Lightroom. Essayez-le gratuitement ici.


Période Edo (1603–1868)

Ogata Korin (1658–1716): Sa série de peintures sur écran "Les vagues rugissantes" est une excellente manifestation du Sansui.


Ike no Taiga (1723–1776): Important dans le mouvement Nanga, Taiga a réalisé plusieurs œuvres de paysage qui reflètent les principes du Sansui.


Maruyama Okyo (1733–1795): Connu pour son approche réaliste et ses techniques de perspective, Okyo a incorporé le Sansui dans des œuvres telles que "Le paysage de la mer de l'Ouest".


Période Meiji (1868–1912)

Tomita Keisen (1879–1936): Un des derniers grands maîtres du Nihonga, ou peinture traditionnelle japonaise, Keisen a également fait usage du Sansui dans ses œuvres.


Epoque contemporaine

Hiroshi Senju (né en 1958): Connu pour ses peintures de cascades, Senju est un artiste contemporain qui utilise des techniques modernes tout en respectant les principes du Sansui.


Ces artistes ont exploré divers aspects du Sansui dans leur travail, depuis les étendues grandioses de montagnes et de mers jusqu'aux plus petits détails de la nature, chacun apportant sa propre sensibilité et compréhension à cette tradition artistique profonde.


Paysages et minimalisme: l'influence du Sansui japonais en photographie

Tirages Fine Art © O. Robert


Relation entre Sansui et photographie minimaliste

La relation entre la peinture Sansui japonaise et la photographie minimaliste peut être envisagée sous plusieurs angles philosophiques. D'abord, les deux formes d'art partagent une esthétique de la simplicité et de la retenue.

Cette synergie artistique rappelle que l'art, quelle que soit sa forme, est un dialogue continu entre le passé et le présent, entre différentes cultures et perspectives. Elle montre comment de nouvelles technologies et idées peuvent s'entrelacer avec des traditions séculaires pour créer des expressions uniques et intemporelles de la beauté et de la vérité humaines.


En fin de compte, le paysage Sansui et la photographie de paysages en noir et blanc, bien que distincts dans leurs moyens d'expression, partagent une vision commune: celle de révéler le monde sous-jacent, un monde où la nature, dans toute sa simplicité et sa complexité, parle à l'âme humaine.


La peinture Sansui, avec ses paysages souvent épurés et son usage subtil de l'encre, met l'accent sur l'essence plutôt que sur la forme détaillée. De même, la photographie minimaliste en noir et blanc se concentre sur les éléments fondamentaux de la composition tels que lumière, ombre, forme, et texture, souvent en délaissant les détails superflus.


Mon matériel: GITZO Mountaineer S3. Le trépied carbone ultra-stable et léger. La référence ultime pour la photographie de paysages et les poses longues. Un investissement pour la vie.

Mon matériel: GITZO Mountaineer S3. Le trépied carbone ultra-stable et léger. La référence ultime pour la photographie de paysages et les poses longues. Un investissement pour la vie.


Cette approche du Sansui en photographie noir et blanc peut être vue comme une quête de vérité et d'authenticité dans l'expression artistique. En réduisant leurs œuvres à l'essentiel, les artistes de ces deux domaines cherchent à capturer l'essence même de leur sujet, à transmettre une émotion ou une idée sans l'encombrement du superflu.


Cette démarche reflète une philosophie du "Le moins est le plus" où la simplification devient un moyen de communication plus directe et plus puissante. De plus, tant la peinture Sansui que la photographie minimaliste peuvent être considérées comme des méditations sur la nature et l'environnement.


Les paysages dans la peinture Sansui ne sont pas de simples représentations. Ils sont chargés de significations spirituelles et philosophiques, souvent en lien avec les concepts du taoïsme et du bouddhisme zen, tels que l'impermanence, la tranquillité et l'harmonie avec la nature.


Lightroom pour photographes: la formation indispensable pour maîtriser les outils d'édition.

Lightroom pour photographes: la formation indispensable pour maîtriser les outils d'édition.


De façon similaire, la photographie minimaliste en poses longues peut aussi être une réflexion sur la relation de l'homme avec son environnement, cherchant à capturer la beauté dans la simplicité, à trouver un sens dans l'ordinaire, dans l'essentiel de ce qui persiste dans l'image. Lire mon article sur les poses longues, l'art de capturer le temps et l'invisible.


Enfin, ces deux formes d'art que sont le Sansui et la photographie encouragent la contemplation et l'introspection. En présentant des images dépouillées, elles invitent le spectateur à s'immerger dans l'œuvre, à remplir les espaces vides avec ses propres pensées et émotions. Cette interaction crée un dialogue silencieux entre l'œuvre et le spectateur, un espace pour la réflexion personnelle et la tranquillité d'esprit.


Paysages et minimalisme: l'influence du Sansui japonais en photographie

Tirages Fine Art © O. Robert

 
 

Conclusion

La convergence du paysage traditionnel Sansui et de la photographie minimaliste en noir et blanc représente une fusion fascinante de l'ancien et du moderne, une rencontre entre deux mondes artistiques à la fois distincts et intimement liés.


Philosophiquement, cette jonction est une célébration de la simplicité, de l'éphémère et de l'imperfection. Elle reflète un désir commun d'exprimer non seulement l'esthétique de la nature, mais aussi sa profondeur spirituelle et émotionnelle.


Le paysage Sansui, avec ses racines dans le bouddhisme zen et le concept de Wabi-Sabi, encourage la contemplation et l'introspection. De manière similaire, la photographie minimaliste cherche à capturer l'essence du moment, éliminant la distraction des couleurs pour se concentrer sur les jeux de lumière, de texture et de forme.


Ensemble, ces deux formes d'art invitent à une réflexion sur notre place dans le monde naturel et sur la manière dont nous percevons la réalité à travers des lentilles différentes mais complémentaires.


Luminar Neo: L'intelligence artificielle pour la production d'images commerciales parfaites.

Luminar Neo: L'intelligence artificielle pour la production d'images commerciales parfaites.

 

Comentários


bottom of page