top of page
  • Photo du rédacteurOlivier

Japon: Le Jardin Momijidani Teien à Wakayama

Dernière mise à jour : 23 mars

Les jardins sont sans aucun doute parmi les lieux les plus touristiques du Japon. Ils sont bien souvent aussi sur la longue liste des spots à photographier pour tout photographe de paysages qui se rend dans ce pays pour la première fois. Et c’est bien compréhensible. Mais le jardin Momijidani Teien est encore assez méconnu bien qu'il mérite une attention particulière.


Japon: Le Jardin Momijidani Teien à Wakayama

© O. Robert


Ces jardins sont la représentation philosophique et miniature de paysages imaginaires ou interprétés par les jardiniers paysagistes qui les ont conçus. Leur sens de la composition et de l’évocation mystérieuse de paysages lointains laisse le visiteur rêveur.


La maîtrise absolue de tous les éléments naturels qui composent les jardins du Japon est spectaculaire et sans égale. Tout semble être à sa place. Même les éléments les plus sauvages semblent parfaitement domestiqués.


Transporté dans un univers modélisé, le photographe se régale de ces compositions représentant tantôt la mer, tantôt des montagnes couvertes de forêts. Ponts, lanternes, plages de galets et pavillons ponctuent ces paysages empruntés à la nature.


Le Momijidani Teien est quant à lui un jardin traditionnel situé dans la préfecture de Wakayama, au Japon. Il est situé à proximité du château de Wakayama et est connu pour ses paysages pittoresques, notamment des arbres d'érable japonais (Momiji), d'où il tire son nom. "Momijidani" signifie littéralement "vallée des érables" en japonais. Le jardin est souvent visité en l'automne lorsque les feuilles des érables changent de couleur, offrant un spectacle visuel saisissant.


Mon matériel: GITZO Mountaineer S3. Le trépied carbone ultra-résistant pour la photo de terrain

Conçu selon les principes du jardinage japonais, il met en scène des éléments naturels comme des rochers, des étangs et des arbres pour créer une atmosphère sereine. Il est également équipé de diverses installations telles que des ponts en bois, des lanternes en pierre et des sentiers pavés qui permettent aux visiteurs de se promener et d'apprécier la beauté naturelle du jardin.


Le jardin a été soigneusement aménagé pour offrir une expérience de quiétude et de méditation, en adéquation avec les principes esthétiques japonais du "wabi-sabi", qui valorise la simplicité et l'appréciation de la nature. Le Momijidani Teien est non seulement un lieu d'intérêt touristique mais aussi un exemple représentatif de l'art du jardinage japonais. Tous les ingrédients sont donc réunis pour satisfaire les photographes les plus exigeants.


Que ce soit pour leurs contrastes, leurs perspectives, leur structure ou leurs palettes de couleurs, il y en a pour tous les esprits créatifs. Même si tous les jardins du Japon sont intéressants et méritent un visite, ils ne sont pas tous pour autant adaptés à la photographie de paysages.


Parmi les plus remarquables, je citerais le Jardin Yushi-en à Matsue, le jardin Ritsurin à Takamatsu, le jardin du Musée Adachi à Yasugi et le jardin Shukkei-en à Hiroshima. Avec le Jardin Momijidani Teien, ils représentent 5 jardins incontournables pour la photographie de paysages. Lire mon article sur ces 5 jardins.


Japon: Le Jardin Momijidani Teien à Wakayama

© O. Robert

Brève histoire du Château de Wakayama et du jardin Momijidani Teien

Le château de Wakayama (Wakayama-jō), est situé dans la ville de Wakayama, dans la préfecture du même nom. Le château originel a été construit à la fin du XVIe siècle, plus précisément en 1585, par Toyotomi Hidenaga, le demi-frère de Toyotomi Hideyoshi, l'un des grands unificateurs du Japon. Il a été construit sur le site de l'ancienne forteresse Ota, qui appartenait à la famille Saiga, des mercenaires locaux.


Après la mort de Toyotomi Hideyoshi et la fin du régime Toyotomi, le château est passé aux mains de la famille Tokugawa à la suite de la bataille de Sekigahara en 1600. Asano Yoshinaga en fut le premier seigneur daimyo sous la période Tokugawa. Le château a ensuite été gouverné par divers seigneurs jusqu'à la restauration de Meiji en 1868, qui a marqué la fin du shogunat Tokugawa et la dissolution du système féodal.


Comme de nombreux châteaux japonais, le château de Wakayama a subi des dégâts pendant les conflits et les guerres, notamment durant les sièges et les périodes de reconstruction. Le château a été gravement endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, il a été reconstruit en 1958. Les importants travaux de restauration ont inclus la reconstruction du donjon principal (Tenshu) en béton armé, tout en conservant autant que possible son apparence extérieure d'origine.


Japon: Le Jardin Momijidani Teien à Wakayama

© O. Robert


Aujourd'hui, le château de Wakayama est une attraction touristique populaire et abrite également un musée qui présente l'histoire et la culture de la région. Le site offre une vue panoramique sur la ville environnante et la baie de Wakayama, et est également célèbre pour ses jardins, y compris le Momijidani Teien.


Ce jardin a, quant à lui, été réalisé par Tokugawa Yorinobu (1602-1671), le fondateur du shogunat Tokugawa, lorsqu'il est devenu le seigneur du domaine de Kishu (l'actuelle préfecture de Wakayama) en 1619. Il fait partie intégrante du complexe architectural du château et constitue l'un des jardins principaux du domaine.


Momijidani Teien est avant tout un jardin de promenade typique de l'époque Edo (1603-1867). Ce style de jardins est connu sous le nom de Jardins de Daimyo, en référence aux seigneurs Daimyo qui sont à l’origine de la plupart des réalisations de ces imposants jardins sur des domaines privés. Le titre de Daimyo est le second plus haut rang de Samourai après le Shogun.


Photoshop Masterclass - La formation ultime et disponible à vie!

Photographier le Momijidani Teien

Le jardin Momijidani Teien, est un lieu particulièrement intéressant pour la photographie en raison de plusieurs éléments qui le caractérisent. Ce jardin est célèbre pour sa riche variété de plantes, notamment les érables Momiji, qui offrent un spectre de couleurs éblouissant, surtout en automne. Les érables se transforment en une palette de rouges, oranges et jaunes, créant un cadre rêveur et coloré idéal pour la photographie.


Les jeux de lumière et d'ombre dans ce jardin sont particulièrement remarquables. La lumière filtrée à travers les feuilles crée des motifs complexes et des contrastes dynamiques, parfaits pour une photographie en noir et blanc qui met en valeur ces nuances subtiles.


Le jardin est aussi conçu pour évoquer un sentiment de paix et de sérénité. Ce calme, associé à la beauté naturelle du lieu, permet de capturer des images qui transcendent le temps. L’ensemble se compose d’un grand bassin au bord duquel se trouve un pavillon de thé, et d’une promenade ombragée qui s’étend sur les reliefs du bassin et du jardin. Le bassin constitue d'ailleurs la fin des douves qui entourent le parc du château.


Japon: Le Jardin Momijidani Teien à Wakayama

© O. Robert


Chaque saison apporte son lot de changements dans le jardin, offrant une variété de sujets et de couleurs tout au long de l'année. En particulier, le printemps avec ses fleurs de cerisier et l'automne avec ses feuilles colorées sont des périodes très prisées des photographes.


En tant que jardin traditionnel, Momijidani Teien est également un lieu riche en culture et en histoire. La capture de ces éléments peut ajouter une couche supplémentaire de profondeur et de signification aux photographies.


Et si vous êtes amateur, n’hésitez pas à déguster un excellent thé matcha dans le salon de thé situé sur le haut du jardin. Un moment de détente très appréciable dans un contexte traditionnel.


Japon: Le Jardin Momijidani Teien à Wakayama

© O. Robert


Comment se rendre au Jardin Momijidani Teien à Wakayama

Partie intégrante du parc du château de Wakayama, le jardin n’est pas difficile à trouver. Il se situe à 30 minutes à pieds de la gare principale. La ville de Wakayama se situe quant à elle à 95 km de l’aéroport d’Osaka (1h20 en voiture) ou encore à 120 km de Kyoto (1h40 en voiture).


La préfecture de Wakayama est l’une des plus riches en termes de découvertes et de patrimoine. Elle couvre une superficie de plus de 600 km2 et est découpées en 5 régions touristiques, toutes intéressantes pour la photo. Aussi, je vous recommande fortement d’y séjourner quelques jours afin de visiter par exemple les sites ci-dessous qui présentent d’excellents sujets photographiques.


  1. Koyasan (le lieu sacré du bouddhisme Shinto et son centre administratif)

  2. La Ville de Wakayama (son château et ses différents jardins)

  3. Arida - Yuasa - Hidaka (anciens villages et lieux d’origine de la sauce soja)

  4. Kumano (les routes du célèbre pèlerinage dans les montagnes de la péninsule de Kii)

  5. Shirahama - Kushimoto (les plus belles côtes et baies du Japon mais aussi ses formations rocheuses impressionnantes telles que l’île d’Engetsuto, les falaises de Sandanbeki ou les célèbres rochers Hashigui-iwa).


Les jardins du Japon - Invitation au voyage


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous et à le partager sur les réseaux sociaux. Ceci m'aide à poursuivre ce travail. Merci d'avance pour votre soutien.

 

Comments


bottom of page