top of page
  • Photo du rédacteurOlivier

Chine: Descendre dans le canyon de Huangshan et remonter le temps (partie 5)

Dernière mise à jour : 24 nov. 2023

Parmi tous les paysages représentatifs de la Chine, les montagnes de Huangshan sont certainement les plus célèbres. Aussi appelées les Montagnes Jaunes par un décret de 747 qui fait référence au premier empereur les ayant visitées, ces reliefs uniques au monde ont été l’une des sources d’inspiration majeures de la peinture traditionnelle chinoise et de la culture en général. Voyage dans le temps.


Chine: Descendre dans le canyon de Huangshan et remonter le temps (partie 5)

© O. Robert


Introduction

Immergé dans une atmosphère de brume plus de 300 jours par an, ce parc national de 1200 km2 est devenu un incontournable de la photographie de paysages en noir et blanc. Les contrastes entre la haute luminosité des nuages et les teintes foncées de la roche flanquée des pins séculaires donnent l’impression d’évoluer dans un peinture traditionnelle à l’encre noire.


Caractérisées par leurs pics de granit émergeant d’une mer de nuages en mouvement, les montagnes de Huangshan offrent une multitude de facettes paysagères aux photographes. Mais il faut prévoir du temps et de la patience pour pouvoir admirer ces phénomènes. Les conditions optimales ne sont pas toujours au rendez-vous, là et au moment que l'on voudrait.


Le paysage change en permanence au gré des nuages et des vents qui soufflent parfois à une vitesse impressionnante entre les pics rocheux.


Comment se rendre au coeur de ces montagnes célestes, quels sont les meilleurs moments et où loger pour profiter au maximum des premières lumières matinales? Voici mes conseils pour optimiser votre voyage au travers d'une série de 5 articles que je vous invite à lire et à découvrir dans l'ordre chronologique.


1. Histoire, géologie, caractéristiques, spiritualité et tourisme

2. Comment, quand s’y rendre et où loger pour photographier dans les meilleures conditions

3. Comment est structuré le parc national et comment organiser ses déplacements

4. Quel matériel emporter et la logistique sur place

5. Descendre dans l'antre du canyon de Huangshan

Mon équipement: GITZO Adventury. Le sac à dos ultime pour la randonnée photo.

Mon équipement: GITZO Adventury. Le sac à dos ultime pour la randonnée photo.

 

Sommaire de cet article:


 
Chine: Descendre dans le canyon de Huangshan et remonter le temps (partie 5)

© O. Robert


Le parc national de Huangshan n’est ouvert au public que depuis quelques dizaines d’années et est devenu en peu de temps une des merveilles du monde les plus célèbres parmi les photographes de paysages en noir et blanc. Classé au patrimoine de l’UNESCO, le parc attire plus de 3 millions de visiteurs chaque année.


En plus de ses paysages extraordinaires, il bénéficie aussi de caractéristiques botaniques et de faune uniques au monde. Si vous vous rendez à Huangshan pour la première fois, il est important de bien préparer son voyage tant ce parc naturel est immense.


Ces montagnes célestes qui semblent sorties tout droit d’une peinture traditionnelle chinoise s’étendent sur plusieurs hectares en offrant aux visiteurs une quantité de points de vues tous plus photogéniques les uns que les autres. Mais si il devait en avoir un qui doit retenir notre attention de photographe plus que les autres, c’est sans aucun doute le canyon.

Mon équipement: GITZO Mountaineer S3 et Rotule S3. Le système carbone et acier le plus léger et solide pour la photographie de paysages.

Mon équipement: GITZO Mountaineer S3 et Rotule S3. Le système carbone et acier le plus léger et solide pour la photographie de paysages.


Remonter le temps

La descente dans ce canyon permet d’observer le relief d’une toute autre manière en pénétrant dans l’antre de ces forêts de pics rocheux jusqu’à leurs pieds. Le périple prend plusieurs heures et nécessite une bonne condition physique, même si ce n'est qu'en descente. Il permet surtout de prendre conscience de la proportion de ces reliefs, de la hauteur inexplicable de ces pics et des millions d'années qui les ont façonnés.


Plus on progresse, plus on a le sentiment de remonter le temps. Ce temps géologique qui échappe à toute référence humaine et qui confère à ces montagnes une présence surnaturelle.


Fermé en hiver pour des raisons de sécurité, ce canyon vous permettra d’apprécier la démesure de ces formations rocheuses en les approchant d’un peu plus près. Vous serez subjugué par les arbres tortueux qui s’y sont accrochés il y a plusieurs centaines d’années parfois et qui puisent leur nutriments dans la roche grâce à un d’acide produit par leurs racines et qui dissout lentement les minéraux.


Il vaut mieux être préparé à plusieurs égards lorsqu’on descend dans ce canyon. Voyons pourquoi.
Chine: Descendre dans le canyon de Huangshan et remonter le temps (partie 5)

© O. Robert


Une descente vertigineuse

Comme partout ailleurs à Huangshan, les chemins ne sont faits que de marches en pierre. Et quand je dis de marches, je veux dire de milliers de marches. Naturellement, compte-tenu de ce relief si particulier que nous venons tous célébrer en images, il est rare de pouvoir progresser sur un terrain plat à Huangshan (voir photo de gauche ci-dessous).


Je ne peux d’ailleurs pas m’empêcher à chaque fois de penser aux personnes qui ont construit ces escaliers à même la roche en prenant des risques considérables. Et si les Chinois nous ont prouvé à maintes reprises qu’ils étaient capables de défier l’imaginaire en matière de constructions, je n’ose imaginer le nombre d’accidents qu’ils ont du déplorer dans ces montagnes pour nous permettre de les apprécier aujourd'hui en toute sécurité.

Mon matériel: PGYTECH Camera Clip. Le clip pour appareil qui libère vos mains en toute sécurité.

Mon matériel: PGYTECH Camera Clip. Le clip pour appareil qui libère vos mains en toute sécurité.


Je le disais plus haut, le canyon n’est pas accessible toute l’année. Si vous souhaitez le voir, il faudra donc éviter de se rendre à Huangshan en hiver car il est fermé de novembre à mars. La dangerosité de son parcours impose de prendre des mesures de sécurité en conséquence.


Aussi, en hiver, c’est une solide grille métallique (voir photo de droite ci-dessous) à l'entrée d'un tunnel creusé à même la roche qui vous accueillera au départ du sentier. Et elle vous empêchera d’y descendre si toutefois vous aviez envie de transgresser les règles. Ce que je ne vous conseille pas. Non seulement pour votre propre sécurité mais surtout pour éviter de vous retrouver au poste de police ou en prison. Car apparemment, ils ne plaisantent pas avec les règles.

© O. Robert


Cette grille ne peut être contournée. Elle ferme l’entrée d’une grotte par laquelle on accède au canyon. Et inutile de chercher une autre entrée, il n’y en a pas. Même si je reste persuadé que ce canyon sous la neige doit être fascinant, il ne m’a jamais été possible de m’y rendre à ce moment-là.


Le départ de la descente se fait depuis le point de vue spectaculaire appelé le Pavillon des nuages qui se dispersent. Ce pavillon se trouve non loin de l'hôtel Paiyun. Depuis ce point de vue, il suffit de suivre le sentier qui monte sur la droite, à flanc de montagne.


Vous arrivez ensuite à la fameuse grille métallique. Préparez-vous maintenant à descendre des milliers de marches pendant plusieurs heures et de prendre des centaines de photos.

© O. Robert


Un spectacle grandiose

Tantôt sculptées à même la roche, tantôt faites de blocs de granit solidement ancrés dans les parois rocheuses, ces marches surplombent par endroits des vides de plusieurs centaines de mètres. Et mieux vaut ne pas avoir le vertige. Qu’à cela ne tienne, la balade est à couper le souffle. D’ailleurs, en matière de souffle, mieux vaut ne pas en manquer.

Les paysages extraordinaires vous laisseront bouche baie mais l’effort requis est de taille et vous ne pourrez pas vraiment faire demi-tour. Pourquoi?

Huangshan est devenu l’une des destinations préférées des Chinois qui s’y rendent en masses tout au long de l’année. Les étrangers ne sont pas en reste non plus mais ils se font rares comparativement aux Chinois. Le canyon est de toute évidence l’une des attractions favorites des agences de voyages qui proposent des visites à la journée. Inutile de préciser que vous ne serez donc pas seul dans ce canyon.


Et quand les Chinois se déplacent en groupes, ce n’est pas par dizaines mais par centaines. Emprunter ces escaliers étroits tout en étant entouré de centaines de personnes devant et derrière a donc quelque chose d’un peu angoissant. Difficile dans ces conditions de se poser pour prendre tranquillement nos photos. Et comme ces visiteurs d'un jour ont un programme à suivre, ils ne prennent pas vraiment le temps.


Heureusement, de nombreux paliers jalonnent la descente et vous permettent de vous reposer un instant tout en posant votre trépied sans gêner ni être gêné. Le reste du temps, il vaut mieux être préparé à photographier à main levée.

Chine: Descendre dans le canyon de Huangshan et remonter le temps (partie 5)

© O. Robert


Un havre de paix et de silence

Descendre dans ce canyon c’est avoir l’impression de remonter le temps de quelques milliers d'années. Et si vous avez la chance de vous y trouver seul (ça m'est arrivé), le silence est presqu’étouffant. Mais il est bienvenu lorsqu’il s’agit de se poser derrière son appareil et prendre enfin un moment de réflexion personnelle sur la beauté de ce monde.


A ce jour, je n'ai pas encore rencontré de plus bel endroit pour s'inspirer et réfléchir sur le sens que l'on donne à sa vie. A chaque fois que je relis un des livres de ma collection sur la culture chinois ou la philosophie taoïste, je ne peux m'empêcher de visualiser mentalement ces paysages du canyon de Huangshan. Rien d'étonnant à ce que ces montagnes aient inspiré des générations de poètes, de philosophes et d'artistes à travers le pays. La magie et l'énergie qui se dégagent de ces lieux est sans égale et propice à la méditation. C'est peut-être aussi ça le pouvoir intemporel du noir et blanc.

Ma bibliothèque: Relier corps et esprit - Taoïsme et philosophies indo-tibétaines | Le Tao du panda - 40 leçons de vie inspirées par la Philosophie Chinoise


Vous l'aurez compris, pour apprécier ces instants privilégiés, il vaut mieux se tenir à l’écart des hordes de touristes. Mon ami et guide chinois qui m’accompagne à chaque voyage se donne pour mission de se renseigner sur les groupes qui vont descendre dans le canyon. Nous prenons donc à chaque fois notre départ plus d’une heure avant eux. Et malgré cette précaution, nous sommes systématiquement rattrapés.


Ces groupes assurent la descente en général en un peu plus d'une heure. Et lorsque les Chinois sont en groupes, ils ne parlent pas, ils hurlent. Inutile donc d’espérer prolonger ces moments de silence ou d'introspection dans ces conditions. Mieux vaut patienter un moment...

Chine: Descendre dans le canyon de Huangshan et remonter le temps (partie 5)

© O. Robert


Un effort physique intense

Je l'ai dit et me permets d'insister une fois encore, descendre dans le canyon de Huangshan demande un effort physique intense. Surtout si vous emporter avec vous votre sac à dos chargé de matériel.


A plusieurs endroits, vous trouverez des pavillons pour vous reposer un instant ou vous mettre à l'abri. Ils sont tellement bien intégrés dans le paysage qu'ils ressembleraient presque aux petits temples typiques représentés en abondance dans les peintures traditionnelles chinoises (voir photo de droite ci-dessous).


Une fois parvenu au fond du canyon, vous pourrez enfin apprécier une pause bienvenue et vous diriger sur le sentier qui vous mène à une télécabine (photo de gauche ci-dessous). On en avait presqu’oublié la sensation agréable que cela procure de marcher sur un terrain plat.

© O. Robert


Depuis le fond du canyon, le spectacle n’est pas en reste. Les vents importants qui s’engouffrent entre les montagnes transportent le brouillard à grande vitesse. Si bien que le décor change à tout instant et offre des conditions idéales de prises de vues bien méritées.


Attention, vous ne trouverez aucun kiosque lors de votre journée dans le canyon, contrairement aux autres circuits de randonnées du parc national (voir mon article n°4 à ce sujet). Ceci signifie donc qu'il faut être autonome en eau et nourriture pour la journée. Il ne vous sera pas non plus possible d'acheter une cape de protection contre la pluie. Et elle peut vous surprendre à n'importe quel moment.

Mon équipement: FERRINO Trekker. 100% étanche, solide et pratique. Avec protection du sac à dos et ouverture frontale.

Mon équipement: FERRINO Trekker. 100% étanche et très résistant. Avec protection du sac à dos et ouverture frontale.


Bien sûr, il ne fait pas froid dans ce canyon puisque vous y descendrez au printemps ou en été. Mais la pluie peut facilement ruiner votre journée. Je vous conseille vivement de venir bien équipé. Rien de plus désagréable que de devoir fournir tous ces efforts physiques en étant trempé.


Une fois satisfait de votre moisson d’images, vous pourrez poursuivre le chemin en suivant tous les touristes en direction de cette télécabine qui vous remontra au sommet du versant opposé. Vous arriverez dans le secteur de l'hôtel Baiyun. Il faudra donc prévoir encore un long moment de marche en montée et en descente pour rejoindre le point de départ du canyon, le pavillon des nuages qui se dispersent, si tel est votre destination.

Chine: Descendre dans le canyon de Huangshan et remonter le temps (partie 5)

© O. Robert


Se préparer à remonter

Cependant, je vous recommande vivement de ne pas prendre cette télécabine mais de remonter le canyon à pieds par le même chemin que la descente. Ceci pour 2 raisons. Tout d’abord, vous découvrirez des paysages bien différents dans l’autre sens. Tout simplement parce que vous ne les avez pas aperçus en descendant et parce que la lumière a changé au cours de la journée.


Ensuite, parce qu’à 2 reprises vous pourrez contourner les plus importants pics du canyon en empruntant un autre escalier qui fait le tour de ces rochers et offre de nouveaux points de vues inédits.

Si vous faites le choix de remonter à pieds, prévoyez du temps et ne traîner pas trop dans le fond du canyon. L’effort à fournir à la montée est très important. Vous êtes reparti pour des heures de marches épuisantes mais qui valent largement la peine. Cette montée est surtout éprouvante pour les genoux.

Mon matériel: JOBY GorillaPod 3k Pro. Le trépied flexible qui s'accroche à tout.

Mon matériel: JOBY GorillaPod 3k Pro. Le trépied flexible qui s'accroche à tout.


Les marches d’escaliers sont hautes et ne correspondent pas à nos standards européens de 15 à 17 cm. De plus, elles sont irrégulières. Ce qui rend la progression pénible surtout avec un sac à dos qui commence à peser bien lourd en fin de journée.


Mais de toute évidence, c’est à la montée, lorsque la lumière commence à décliner que j’ai pu réaliser mes meilleures photos. C’est aussi le moment où j’ai eu le plus de plaisir à me retrouver seul dans ce décor majestueux. Disposer des montagnes Huangshan pour soi pendant de longues minutes est un moment de plénitude absolue qui s’apprécie à sa juste valeur. On aimerait tellement que ces moments durent une éternité.


Avec ou sans appareil, le spectacle exceptionnel qui s’offre à vous ne vous laisse d’ailleurs pas insensible aux questions environnementales et écologiques de notre époque. Ces instants sont inoubliables et restent gravés dans la mémoire de tous les photographes qui s’y aventurent.

Chine: Descendre dans le canyon de Huangshan et remonter le temps (partie 5)

© O. Robert


Conclusion

Descendre dans le canyon du parc national de Huangshan, c'est bénéficier de points de vues inédits à quelques mètres des pics gigantesques qui se dressent fièrement devant vous. C'est aussi, au prix de nombreux efforts, établir une autre relation à sa photographie en appréciant à leur juste valeur chaque moment mérité de prises de vues.


Et même si l'ensemble du parc national est phénoménal, le canyon est de loin la manière la plus efficace d'en apprécier la démesure. C'est une étape majeure à ne pas manquer lors de tout séjour à Huangshan.

Ma bibliothèque: Wang Wusheng - Huang Shan Montagnes célestes

Ma bibliothèque: Wang Wusheng - Huang Shan Montagnes célestes


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous et à le partager sur les réseaux sociaux. Ceci m'aide à poursuivre ce travail. Merci d'avance pour votre soutien.


Comments


bottom of page